Monaco remise sur les bons rails

La victoire face à Toulouse (2-0) en Coupe de France synonyme de qualification pour les huitièmes de finale est venue conforter l’AS Monaco dans son actuel redressement.
Les joueurs de Laurent Banide, remis sur les bons rails, souhaitent désormais éclaircir définitivement leur horizon à l’occasion des trois rencontres de championnat qui se profilent face à des adversaires à leur portée : Rennes, Sedan et Auxerre.
«On a trois matches importants à négocier pour la suite de la saison et ils vont permettre de définir les ambitions futures», a déclaré Laurent Banide.
L’entraîneur monégasque souhaite que son groupe ne fléchisse pas dans le redressement amorcé. Un redressement qu’il a orienté depuis sa prise de fonction au fil des séances d’entraînement, cherchant à appliquer ses convictions et multipliant le dialogue avec ses joueurs.
«Je cherche le meilleur épanouissement de jeu pour chacun dans le groupe, un épanouissement individuel nécessaire a créer cette cohésion de jeu qui finit par porter ses fruits», explique-t-il.
«Aujourd’hui, l’équipe, à l’image de Camel (Meriem), s’exprime de plus en plus dans une liberté d’évolution tout en gardant une sécurité», note l’entraîneur. Le milieu défensif Jerko Leko confirme que l’équipe a changé : «Quand un joueur joue en confiance, ça se ressent sur le jeu.
L’épanouissement individuel parmet à l’équipe de monter en régime. On est devenu une équipe différente de celle que vous avez vue en début de saison». Le groupe qui doutait après un début de saison catastrophique est devenu plus serein, a progressé dans la mise en place de ses bases de jeu et retrouvé une vraie solidité défensive.
«Chacun s’y est investi, et pas seulement les défenseurs», confie Sylvain Monsoreau. « On a aujourd’hui réussi à trouver cette rigueur défensive qui nous manquait en début de saison ».
Les statistiques le confirment : depuis le match de championnat contre Sochaux, la défense monégasques est restée imperméable.
Monaco veut donc profiter d’un calendrier qui a mis sur sa route trois adversaires à sa portée pour rester sur une dynamique qui lui permettrait de s’éloigner de la zone dangereuse. Pour de bon.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *