Mondial-2006 : Blatter distribue bons et mauvais points aux organisateurs

Le président de la FIFA s’est notamment inquiété d’une fissure apparue dans le stade de Kaiserslautern et de l’accès de violence des supporteurs allemands samedi lors du match de Bundesliga entre Hambourg et Cologne, où le milieu de terrain hambourgeois Alexander Laas a été blessé au visage par un projectile lancé depuis les tribunes des supporteurs de Cologne.
"Ce doit être un signal d’alarme pour le comité d’organisation, a estimé Joseph Blatter. On doit encore faire des choses dans le domaine des contrôles".
Le comité exécutif de la FIFA décidera mercredi s’il fait subir une nouvelle inspection aux 12 stades de la compétition à partir de janvier 2006, a-t-il annoncé. "Nous pourrons alors établir dans quels délais certains défauts peuvent être réparés", a déclaré Jospeh Blatter.
Le Fritz-Walter-Stadion de Kaiserslautern a été fermé vendredi après l’apparition d’une fissure dans la tribune sud. C’est le deuxième stade du Mondial-2006 à être affecté par des vices de construction après le Frankenstadion de Nuremberg.
Le patron du football mondial a également voulu "sermonner" le président du comité d’organisation allemand, Franz Beckenbauer, après la blessure de Laas.
"La confiance, c’est bien, mais les joueurs ne doivent pas être la cible d’objets, on doit faire des contrôles plus stricts", a estimé Joseph Blatter.
Le comité d’organisation allemand a toutefois été félicité pour l’état de préparation de la compétition, à six mois du coup d’envoi, par rapport à 2002. Selon le président suisse de la FIFA, "en Corée du Sud, aucun stade n’était prêt à cette époque. En Allemagne, on y dispute déjà des rencontres". La FIFA s’est également déclarée satisfaite de l’hébergement, des transports et des télécommunications.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *