Mondial 2010 : Blatter n’exclut aucune hypothèse

La Tunisie est l’un des cinq pays candidats à l’organisation de la plus prestigieuse compétition footballistique, aux côtés de l’Afrique du Sud, de l’Egypte, de la Libye et du Maroc. Outre leurs dossiers individuels, la Tunisie et la Libye ont présenté une candidature commune pour abriter le Mondial 2010. Interrogé sur sa position concernant cette candidature conjointe, M. Blatter a tout d’abord fait remarquer que, selon les statuts de la FIFA, l’organisation est attribuée à une seule association. Il a néanmoins ajouté qu’il n’écartait aucune hypothèse à ce sujet. « Je ne peux pas me prononcer sur la valeur des candidats », s’est-il réservé à dire. « Il faut attendre la fin des visites d’inspection de la FIFA dans les pays candidats ». Le groupe d’inspection de la Fédération internationale qui s’est déjà rendu au Maroc et en Afrique du Sud, effectuera une visite en Tunisie du 11 au 18 décembre prochain. Il entreprendra des visites similaires en Libye et en Egypte en janvier prochain. L’annonce du pays organisateur du Mondial 2010 est prévue en mai 2004 à Zurich. Après le mondial asiatique organisé en 2002 conjointement par le Japon et la Corée du Sud, le président de la FIFA s’était déclaré hostile à une réédition d’une telle expérience qui avait posé problème. Il semble cependant avoir infléchi sa position, d’autant que les responsables tunisiens et libyens affirment avoir donné des assurances à la FIFA que des dispositions ont déjà été prises pour éviter les difficultés rencontrées en 2002. Le président de la FIFA s’est déclaré « impressionné par la qualité des installations sportives modernes de la Tunisie ». Il a estimé que la prochaine coupe d’Afrique des nations (CAN) qui aura lieu en janvier-février 2004 en terre tunisienne « sera une excellente occasion pour prouver la capacité de la Tunisie d’organiser les plus grandes manifestations sportives ». M. Blatter a donné le coup d’envoi mercredi à Tunis des travaux de construction du nouveau siège de la Fédération tunisienne de football (FTF) qui sera réalisé dans le cadre du « projet goal ». Financé partiellement par la FIFA, ce projet vise à développer l’infrastructure sportive dans 161 pays membres. Le Suisse a rappelé que l’année 2004 coïncidera avec le centenaire de la FIFA qui sera placé sous le signe « notre jeu est fair-play ». Il a annoncé qu’un match parrainé par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), sera organisé le 15 décembre à Bale (Suisse) entre une équipe groupant les amis du Brésilien Ronaldo et une équipe réunissant ceux du Français Zinedine Zidane.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *