Mondial 2010 : soutien arabe au Maroc

Les Emirats Arabes Unis, le Qatar et le Bahreïn soutiennent la candidature marocaine à l’organisation du plus grand rendez-vous footbalistique de la planète. Dans cette course au Mondial, où trois autres pays arabes sont en lice, ces soutiens sont d’une grande importance. Ils témoignent également du sérieux du dossier présenté par le Maroc, plus que jamais proche de réaliser son rêve, celui d’abriter les phases finales de la Coupe du monde 2010. Ces soutiens ont été déclarés à l’occasion d’une tournée arabe que Saâd Kettani, président-délégué du comité de candidature marocaine a entamée juste après le départ de la commission d’inspection de la FIFA, en Arabie Saoudite et au Qatar. Saâd Kettani s’est d’ailleurs trouvé à la tête d’une importante délégation marocaine présente dans ce dernier pays en marge de la tenue du Congrès extraordinaire de la fédération internationale. Les adversaires du Maroc dans cette course au Mondial ne sont pas restés les mains croisées. C’est surtout du côté des Tunisiens et Libyens que ça a bougé beaucoup ces derniers temps. En fin de semaine dernière, les deux pays ont arrêté un programme pour promouvoir le dossier d’une candidature commune. Ce programme comprend une série de contacts avec les membres du comité exécutif de la Fédération internationale de football (FIFA). Les préparatifs et la coordination de l’accueil de la commission technique de la FIFA dans les deux pays ont été également évoqués par le président de la Fédération tunisienne Hammouda Ben Ammar et de son homologue libyen Moussa Chaabani. Cette obstination de la Tunisie et de la Libye à présenter une candidature commune intervient alors que le président de la FIFA Joseph Blatter avait affirmé que la « co-organisation » n’était «pas prévue dans les statuts ». C’est d’ailleurs pour cette raison que les deux pays ont ont présenté des dossiers individuels le 30 septembre dernier au siège de la FIFA à Zurich.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *