juin 21, 2018

Mondial 2026 : Le CNDH contribue favorablement dans la candidature du Royaume

Mondial 2026 : Le CNDH contribue favorablement  dans la candidature du Royaume

La Fifa valide le dossier marocain

L’on se rappelle, il y a une quarantaine de jours, que les membres de la Task force en visite d’inspection au Maroc ont posé des questions pour le moins inattendues aux responsables du dossier marocain, notamment en ce qui concerne les droits de l’Homme ainsi que des droits des minorités.

Aujourd’hui, cette même Task force de la Fédération internationale de football (Fifa) qui a validé vendredi la candidature du Maroc pour l’organisation de la Coupe du monde 2026 a salué le rôle du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), son implication et son appréciation au sujet des droits de l’Homme, notamment en réalisant l’étude indépendante laquelle a été présentée en tant qu’élément indissociable des documents composant le dossier de candidature marocain.

Le rapport souligne dans ce cadre que le Maroc «a présenté une stratégie forte en matière de droits de l’Homme qui a bénéficié du soutien de l’institution nationale des droits de l’Homme au Maroc, qui jouit d’une bonne réputation, une stratégie qui bénéficie d’un soutien conséquent du gouvernement».

Il ajoute que la Fifa considère que le plan d’action proposé par le Maroc contient une liste «non négligeable» de mesures initiales conformément aux lignes directrices des Nations Unies sur l’entreprise et droits de l’Homme (BHR – Business & Human Rights).

Aussi, il dénote la satisfaction de la Task force pour l’implication du CNDH, de manière si étroite, dans la rédaction de ce plan d’action, et considère que c’est «un autre facteur positif qui renforce le dossier marocain sur l’aspect des droits de l’Homme». S’agissant du dossier conjoint (Etats-Unis, Canada et Mexique), le rapport exprime les inquiétudes de ses rédacteurs concernant les législations nationales et la discrimination liée à l’accès au territoire américain, ainsi que «l’absence d’engagements spécifiques en ce qui concerne la sécurité et de droits de l’Homme par le gouvernement canadien et l’administration américaine».

Dans ses conclusions finales, le rapport a accordé la même moyenne aux deux dossiers, à égalité : Il considère que les appréhensions liées aux droits de l’Homme étaient les mêmes pour les deux dossiers.

La Fifa s’est basée dans son évaluation de la question des droits de l’Homme sur l’étude indépendante du contexte national contenue dans chaque dossier de candidature, ainsi que l’évaluation de ses propres experts indépendants et les rencontres bilatérales avec les officiels des deux parties.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *