Mondial juniors : les Latins en force

Mondial juniors : les Latins en force

Espagne, Colombie, Argentine et Brésil sont les demi-finalistes du Mondial de football des moins de 20 ans. Une domination latine de cette manifestation qui se tient actuellement aux Emirats Arabes Unis. Les deux dernières sélections se retrouveront dans la première demi-finale, dans une rencontre choc opposant deux éternels rivaux. Les deux équipes se connaissent bien et détiennent les records de cette épreuve avec quatre titres pour les Argentins et trois pour les Auriverdes. Ces derniers ont eu le dernier mot dans deux des quatre rencontres opposant les deux sélections. C’était en 1983 et 1989 alors que les Albicelestes ont remporté les deux autres matches, en 1995 et 1997. Mais les deux équipes n’ont pas eu la même facilité à accéder à ce stade de la compétition. Si les Brésiliens ont vécu une soirée tranquille qui s’est terminée par une grande victoire sur les Japonais (5-1), les Argentins ont trouvé toutes les difficultés du monde a venir à bout d’une sélection américaine très coriace. En effet, l’équipe argentine, tenante du titre et quadruple vainqueur de ce mondial, a vécu l’une des rencontres les plus mouvementées de la compétition. Le match, quelque peu terne dans sa première phase, allait offrir du suspense dans sa seconde partie. Les Argentins frôleront la sortie par la petite porte en égalisant dans le temps additionnel face aux Américains avant de l’emporter sur penalty à la 100ème minute de jeu. Pour sa part, la Seleçao, également grande favorite, a scellé le sort de son quart de finale en inscrivant quatre buts dans les 34 premières minutes, profitant des carences défensives de son adversaire nippon. La seconde demi-finale quant à elle mettra face à face deux autres formations latines, espagnole et colombienne. Les Ibériques, champions d’Europe, ont également connu quelques frayeurs contre les surprenants canadiens qui parviendront à revenir en seconde période (1-1) avant de s’incliner sur le but en or dans la première prolongation. Il est à signaler que le continent africain est le grand perdant de cette compétition internationale. Le continent noir a en effet raté une occasion de mettre fin à la domination européenne et sud-américaine des compétitions mondiales de football, réservées aux juniors, ses représentants pu dépasser le stade des huitièmes de finale. Trois équipes africaines ont trébuché lors des huitièmes de finale qui ont eu lieu la semaine dernière. Il s’agit du Burkina Faso, battu par le Canada (1-0) et de la Côte d’Ivoire et de l’Egypte, battues respectivement par les Etats-Unis (2-0) et l’Argentine, tenante du titre (2-1: but en or). Le quatrième représentant du continent africain dans ce Mondial des juniors, le Mali, a été éliminé au premier tour.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *