Mondiaux-2007 : Youssef Baba continue son chemin à Osaka

Mondiaux-2007 : Youssef Baba continue son chemin à Osaka

La Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) a confirmé mardi, dans un communiqué, la décision de disqualifier le Français Mehdi Baala, à l’origine de la bousculade dont a été notamment victime le Marocain Youssef Baba en demi-finale du 1.500m des Mondiaux-2007, lundi à Osaka (Japon).
«D’après l’article 163.2 du code disciplinaire de l’IAAF et après une autre réunion, mardi, la commission d’appel a décidé de rejeter l’appel de la délégation française et maintenir sa décision de lundi qualifiant le Marocain Youssef Baba pour la finale», a précisé la même source. Baba a été poussé par le Français Mehdi Baala aux derniers mètres de la première demi-finale du 1.500m pour terminer dernier de la course (12è). La délégation marocaine avait déposé un recours auprès du juge d’arbitrage de l’IAAF.
«Au début, notre réclamation a été rejetée, mais nous avons défendu âprement le droit de qualification de notre athlète en présentant des preuves irréfutables devant la commission d’arbitrage, à l’aide des caméras des télévisions néo-zélandaise et marocaine», a indiqué à la MAP le directeur technique national Mustapha Aouchar.
Dans un premier temps, l’IAAF avait validé les résultats de la première série des demi-finales du 1.500m, avant de revoir sa décision et annoncer la qualification du Marocain suite au recours de la délégation marocaine demandant aux juges de réexaminer «l’incident».
L’Espagne et la Nouvelle-Zélande ont également fait recours pour contester la fin mouvementée de cette course.
Le verdict de l’IAAF a fait le bonheur de l’athlétisme marocain, toujours en quête de sa première médaille aux Mondiaux d’Osaka-2007. Baba, poussé par le Français Mehdi Baala à 50m de l’arrivée de la 1ère demi-finale pour terminer dernier, lundi à Osaka, a été remis en course pour une place au podium après une réclamation du Maroc devant le juge d’arbitrage de l’IAAF, a affirmé à la MAP le porte-parole de l’Instance internationale, Nick Devis. «L’Espagnol Juan Carlos Higuero a été lui aussi repêché suite au verdict du juge et après le recours aux caméras», a souligné M. Devis. Le geste de Baala n’a pas manqué de déclencher un débat parmi les journalistes français, dont la majorité était sûre d’un jugement à l’encontre de l’athlète tricolore.
Après la désillusion de Hanane Ouhaddou dans la finale du 3000m steeple et dans la foulée de l’abandon surprise de Khalid El Amri en finale du 10.000m, la délégation marocaine a soufflé en fin de soirée après une qualification méritée de Baba.  L’athlète marocain, qui a fait une belle course avant de chuter dans les derniers mètres, aura la charge de défendre la réputation de l’athlétisme national qui a longtemps fait du 1500m une chasse gardée. La preuve en est que les Marocains n’ont jamais manqué la finale de cette épreuve depuis 1983. Mais Baba sera privé de l’appui de son compatriote Mohamed Moustaoui, qui a terminé sixième de la même série, en 3:43.39. Pour Moustaoui, cette course était «une vraie bagarre. L’épreuve était mouvementée et très serrée. J’étais bousculé par un groupe de coureurs. C’était très difficile de sortir du couloir».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *