Morocco Royal Tour de saut d’obstacles: Une première étape réussie à Tétouan

Morocco Royal Tour de saut d’obstacles: Une première étape réussie à Tétouan

Depuis la soirée de vendredi, les prix commencent à être raflés. Ainsi, lors de cette même soirée, le Jordanien Ibrahim Hani Bisharat, montant «Bowie Z», a remporté le prix SAR la Princesse Lalla Hasnaa, disputé à l’Hipica de Tétouan, dans le cadre de la première étape du Morocco Royal Tour organisée par la Garde Royale du 2 au 4 octobre, sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI. Bisharat a remporté cette épreuve, réservée aux chevaux de la catégorie «3*/1,45», en accomplissant un parcours sans faute en 68 sec 49/100è, devançant au classement le Marocain Abdelkebir Ouaddar, montant «Quickly De Krei Sker», qui a réalisé aussi un parcours sans faute en 68.78, et le Français Laurent Guillet (Sultan du Chateau), auteur d’un sans-faute en 69.78. Lors de la même soirée, le cavalier belge Constant Van Paesschen, montant «Citizen Guard Rioso Van De Kap», a remporté un autre prix aussi prestigieux, celui de SAR la Princesse Lalla Asmaa.

Van Paesschen s’est imposé dans cette épreuve, réservée aux chevaux de la catégorie «3*/1,35», en couvrant le parcours en 62 sec 71/100è sans commettre de faute. La deuxième place est revenue à la Suissesse Nadja Peter Steiner, montant «Cayena» (63.67, sans-faute), devant le Français Nicolas Deseuzes, montant «Tatoo Des Trambles» (64.16, sans-faute).
Le programme s’est poursuivi samedi et a souri au cavalier suisse Pius Schwizer qui a remporté le Prix SAR la Princesse Lalla Salma.
Schwizer, montant «PSG Junior», a dominé cette épreuve, réservée aux chevaux de la catégorie «3*/1,45», en réalisant un parcours clean en 32 sec 52/100è, devant Van Paesschen qui a pris la deuxième place (32.99, sans-faute) et le Syrien Amr Hamcho (Chesterfield), auteur également d’un parcours propre en 34.83.

Pour sa part, Ouaddar, montant «Saphir Du Talus», a pris la 7è place (35.45, sans-faute), parmi quelque 33 cavaliers marocains et étrangers ayant pris part à cette épreuve.
Ce concours international connaît la participation des meilleurs cavaliers issus des clubs nationaux affiliés à la Fédération royale marocaine des sports équestres (FRMSE), en plus de cavaliers étrangers de renom représentant 18 pays.

A travers cette compétition, la Garde royale espère faire du Morocco Royal Tour, devenu un rendez-vous équestre incontournable au niveau international, une occasion de rencontres et de rapprochements interculturels, tout en mettant en exergue l’expérience acquise lors des précédents concours.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *