Motocross : les Lions de l’Atlas sponsorisés

On peut dire que le premier Festival de Freestyle de Motocross a porté ses fruits. En effet, grâce à cette manifestation, le Motocross national a pu séduire deux opérateurs économiques qui ont décidé d’unir leurs efforts pour accompagner les Lion de l’Atlas. Il s’agit d’Ipone et Mondial Motors. Tous deux vont parrainer les préparations de l’équipe nationale qui participera au prochain Trophée méditerranéen, prévu en France en novembre prochain. «Bien que le bureau fédéral soit soudé, il dispose de moyens très limités pour mener à bien ses projets. Nous avons décidé d’être les partenaires officiels de la sélection nationale aux prochaines échéances internationales», a déclaré Aziz Kammah d’Ipone (société de lubrifiants).  Les clubs et les pilotes seront aussi sous la loupe des sponsors qui s’intéresseront d’abord aux meilleurs pilotes avant d’étendre leur action aux jeunes pilotes. «C’est une première dans le Motocross national, nous envisageons de collaborer étroitement avec la fédération. Actuellement, on prépare la première édition de la Caravane de Motocross et Freestyle qui est prévue en 2007. Pour le moment, cinq villes seront concernées. Je suis convaincu que d’autres acteurs économiques voudront nous rejoindre», renchérit, pour sa part,  Hicham Ghazi Messaoudi de Mondial Motors. Pour le secrétaire général de la Fédération royale marocaine de motocyclisme, Abdellah Laraichi, l’engouement des sponsors permettra à ce sport de prendre un véritable élan. «La contribution des sponsors permettra aux Lions de l’Atlas de représenter le Maroc dans de meilleures conditions. Ipone international a mis à notre disposition un camion podium et ce qui nous  manque actuellement, ce sont des engins performants pour pouvoir mieux rivaliser avec les autres», a affirmé M. Laraichi. «En développant ces sports extrêmes, nous pensons contribuer au Plan Azur du tourisme. De nombreux touristes qui viennent au Maroc désirent louer des engins et si les associations disposent de véhicules disponibles, ce sera une manne financière pour les clubs. Je pense qu’avec la conjugaison des efforts des clubs, des marques et des opérateurs du tourisme, c’est le sport et le tourisme national qui sortiront gagnants», conclut Aziz Kammah.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *