Moumen injecte du sang neuf

Moumen injecte du sang neuf

Hassan Moumen, sélectionneur de l’équipe nationale est en tournée en Europe histoire de convaincre les footballeurs marocains qui avaient auparavant porté le maillot d’autres patries de se joindre à l’équipe nationale. C’est le cas des Younès Kaboul, défenseur au club anglais de Portsmouth, Noureddine Lamrabet, surprenant ailier du club hollandais d’Eindoven et Mimoun Azouagh, attaquant incontournable au club allemand de FC Bochum. Moumen est accompagné  de l’ex-international Mustapha Hadji. Le défenseur du club bulgare de Levski Chakib, Benzougan, figure également parmi les joueurs visés par Moumen animé surtout par la volonté de renforcer sa défense en prévision du match de l’équipe nationale contre le Gabon à Libreville le 10 octobre.
L’Europe regorge énormément de talents capables de développer un style de jeu attrayant. Des joueurs pétris de qualités techniques renforcées par un sens tactique et d’improvisation. Toutefois, le défenseur Younès Kaboul avait refusé auparavant d’intégrer l’équipe nationale en déclarant une nette préférence pour l’équipe nationale française. Il avait dit à ce sujet : «Je ne sais pas ce que je vais faire. Les règlements m’autorisent à jouer avec le Maroc. Cela peut me motiver mais ma priorité, c’est les Bleus. Si je ne parviens pas à être sélectionné, je me pencherai sur la question».
De même, Ismaïl El Aissati, l’un des espoirs les plus prometteurs évoluant au sein du club néerlandais de l’Ajax d’Amsterdam n’a pas réitéré sa volonté de s’engager avec les Lions de l’Atlas. Kaboul ou El Aissati avaient été sélectionnés à maintes reprises respectivement par les équipes de France ou de Hollande. Il est possible qu’El Aissati ait déjà tranché sur ce sujet puisqu’il n’existe pas dans la liste des présélectionnés pour le prochain match. Parmi les quarante éléments existants, nous relevons la présence de treize locaux à l’instar de Adil Fahim du Moghreb de Fès ou Ahmed El Demiani du Difaâ d’El Jadida. Nous retrouvons également Issam Badda de l’Ittihad Zemmouri de Khémisset, Brahim Nekkach du club des FAR. Le sélectionneur de l’équipe nationale est en mauvaise posture. Il est à la recherche d’un nouveau sang espérant sauver la face, reconquérir un public échaudé par des sorties très ternes. L’équipe nationale ne montre  pas l’impression de donner le maximum et a sorti comme beaucoup d’autres sélections sa calculette avec pour objectif, une place en Angola.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *