Moumen veut vaincre et convaincre

Moumen veut vaincre et convaincre

«Nous n’avons plus droit à l’erreur. Si nos chances de qualifications à la Coupe du monde sont très minimes, un revers à Libreville va nous barrer le chemin des phases finales de la CAN-2010 en Angola», a indiqué Hassan Moumen. Moumen mettra l’accent sur les volets tactique et psychologique des joueurs pour se mesurer aux Gabonais samedi à 14 h 30 à Libreville.
Le match Gabon-Maroc, prévu le 10 octobre à Libreville dans le cadre de la 5e et avant-dernière journée des qualifications Mondial-CAN 2010 de football (groupe A), revêt une importance particulière pour la suite des compétitions et que le onze national est ainsi acculé à la victoire. Le sélectionneur national a reconnu que la mission de ses protégés ne sera certainement pas aisée, face à un adversaire qui se distingue par des individualités remarquables et une ligne offensive redoutable. Le Maroc est actuellement dernier de son groupe avec 3 points, derrière le Cameroun, leader avec 7 points, le Gabon (6 pts) et le Togo (5 pts).
Dans le deuxième match de ce groupe, le Cameroun reçoit le Togo à Yaoundé le même jour, à la même heure (14h30 GMT). L’équipe du Maroc a du pain sur la planche et doit prendre beaucoup de précautions. Les joueurs sont tous «confiants, motivés et fin prêts, à l’exception de Mbarek Boussoufa qui souffre d’une légère blessure pas inquiétante», a précisé le sélectionneur national, soulignant qu’il va juste falloir trouver la combinaison gagnante et jouer avec prudence, «car l’adversaire tentera sans nul doute de nous surprendre d’entrée afin de chambouler nos cartes», a-t-il averti.
Le Gabon a certes pris une sérieuse option vers la qualification. L’enjeu demeure incontestablement colossal pour les deux équipes dont le niveau n’est pas proche. Le Maroc devra croire dur comme fer en ses chances alors qu’il est le seul pays au groupe A à n’avoir gagné aucune rencontre depuis le début de ces qualifications. Une situation plus préoccupante et l’équipe nationale ne parvient pas à s’acclimater. Pour beaucoup de personnes, professionnels ou amateurs, la situation devient alarmante.
Les Gabonais ne sont pas mieux lotis après deux défaites consécutives devant le Cameroun, d’autant qu’ils ont plusieurs points faibles que nous allons tenter de mettre à profit pour sortir vainqueurs de ce duel décisif. Même son de cloche chez les joueurs qui sont unanimes à souligner leur confiance et leur détermination à faire un bon match à Libreville.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *