Mounir Laaraj : «Il est très difficile de jouer contre un compatriote»

ALM : Comment évaluez-vous votre premier match remporté contre le jeune marocain Mehdi Ziadi ? Est-ce un bon signe pour partir favori dans cette compétition?
Mounir Laaraj : Je ne peux rien prévoir. Mais j’essaie de faire de mon mieux pour bien jouer mes prochains matches. Pour ce genre de tournoi, je dirais qu’il est très difficile de jouer contre un compatriote. Mehdi Ziadi et moi, nous nous connaissons très bien et nous sommes amis. Je devais surmonter au début de ce match une grande pression, surtout que c’était la première fois que je jouais contre lui. J’ai vite  réussi à me concentrer sur le jeu. Et Ziadi a commis quelques fautes, ce qui m’a aidé à bien gérer le match et à avoir plus confiance en moi. J’ai ainsi réussi à le remporter au deuxième set.   

Qu’apporte ce type de tournois aux tennismen marocains ?
Ils apportent beaucoup d’avantages pour le développement du tennis marocain en général. Je pense qu’il y a maintenant assez de tournois permettant aux jeunes tennismen marocains de bien évoluer et progresser. Beaucoup d’entre eux y sont bien imposés et ont réussi à avancer dans leur classement. Cette discipline ne peut qu’enrichir leur expérience. Il ne faut pas oublier, de ce fait, les trois anciennes icônes du tennis marocain Younès El Aynaoui, Karim Alami et Hicham Arazi qui ont beaucoup contribué à la promotion de ce sport. Nous essayons de faire de même en marchant sur leurs pas.

Que pensez-vous de l’organisation de ce tournoi challenger à Tanger ?
Le lancement de ce grand tournoi à Tanger est une bonne initiative. Les Tangérois sont bien accueillants, ce qui donne à cette manifestation un climat festif. La première étape de ce grand tournoi a été bien préparée par le Tanger tennis club municipal de Tanger (TCMT).

Et quel est l’apport de cet événement au niveau local ? 
Il encouragera les gens à s’intéresser davantage à la promotion du tennis à Tanger.  En tant que joueur ayant fait ses débuts au sein de TCMT, j’estime que nous sommes peu de Tangérois à pratiquer ce sport. Pourtant, la ville compte quelques grands noms ayant marqué le tennis marocain grâce à leurs exploits nationaux et internationaux. Je citerai entre autres les tennismen Arafa Chekrouni, Salaheddine Agbib, Rabi Chakie. Les résultats de ces joueurs sont prometteurs, ce leur permettra de prendre facilement la relève.

Quels sont vos projets par rapport à votre participation aux tournois aussi bien nationaux qu’internationaux ?
J’espère pouvoir participer la semaine prochaine à la deuxième étape de ce deuxième Morocco tennis tour à Meknès. Car je souffre de  douleurs au niveau de mon épaule droite et j’ai peur que cela ne me permette pas de prendre part à cette compétition. Je serai aussi parmi la sélection marocaine à la Coupe Davis en Irlande. Je suis également sur la liste des joueurs qui participeront aux deux tournois challenger qui se tiendront respectivement en Italie et en France. 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *