Moutalibi, l’espoir du Basket national

Moutalibi, l’espoir du Basket national

Sa grandeur se mesure à ses qualités comme la volonté de vaincre, la détermination, le sang-froid et l’endurance. Les grands joueurs existent dans tous les formats et sont facilement identifiables. Celui qui intéresse tous les observateurs locaux de la grosse balle orange n’est autre que le jeune basketteur Marouane Moutalibi du FUS. Né le 3 juin1982 à Rabat, il a fait toutes ses classes depuis les minimes jusqu’à nos jours en seniors sous la direction de Raggani, encadreur des jeunes. Il a également évolué sous la houlette de Driss El Houari, Mallé Massingo et Rachid El Yatribi, des encadreurs attitrés, tous des anciennes gloires des années 80 et 90 avec lesquels nos jeunes aujourd’hui ont appris toutes les astuces de la balle au panier. « Il n’y a pas de recette spéciale pour atteindre un niveau respectable. Seul le travail paie», confie Merouane. Avec une carrure de1m95 sur 92 kg, il se taille rapidement une réputation d’attaquant sur la raquette et hors de celle-ci. C’est également un excellent passeur et un marqueur hors pair capable d’accumuler les points lorsque les défenses des équipes adverses baissent leur garde. Merouane Moutalibi a contribué à maintes reprises à des succès pétaradants de son équipe le FUS : Champion du Maroc face au Raja en 2001, vainqueur de la coupe du Trône en 2002 face au MAS et finaliste de la coupe du Trône de l’édition 2003 qu’il jouera en compagnie de ses co-équipiers du FUS le week-end prochain contre le MAS. Il compte également plusieurs participations avec l’équipe nationale comme le tournoi de Tourcoing en France en 2002, tournoi du Roi Abdellah II en Jordanie, tournoi d’Alger où le Maroc s’est illustré devant les meilleures équipes maghrébines, la Tunisie, l’Algérie et la Libye. Merouane Moutalibi réalise une moyenne supérieure à 20 points par match. Rien que le week-end dernier à Casablanca, lors de la rencontre qui a opposé le FUS au Raja pour le compte de la demi-finale du play-off, ce jeune prodige a marqué 24 points. Merouane est aussi un redoutable défenseur. Il est très à l’aise dans les rebonds. Plusieurs fois sélectionné en équipe nationale, sa meilleure participation fut celle qui a qualifié le Maroc pour le prochain championnat d’Afrique des nations à Alexandrie en Egypte au mois d’août prochain au détriment de la sélection libyenne. A l’aller comme au retour, Boutalibi a fait parler de lui. La régularité de Merouane fait de lui un joueur de basket-ball par excellence. Il incarne l’image du basketteur sérieux et assidu que beaucoup de jeunes rêvent d’être. Il donne également le bon exemple et constitue un bon présage quant à la relève des basketteurs de la génération actuelle. De plus, sa performance fait de lui le rêve de tout entraîneur.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *