Nakata écarté par Troussier

La star du football japonais, Hidetoshi Nakata, pourrait ne pas faire partie de l’équipe nationale du pays du Soleil Levant qui participera à la prochaine coupe du monde 2002.
Pour Philippe Troussier, l’ex-entraîneur du FUS, le milieu de terrain offensif du club italien Parme n’est pas un élément incontournable de son équipe. Pourtant, Nakata, à lui tout seul, a écrit une nouvelle page de l’histoire du football nippon. Lors de la Coupe du monde de 98, le Japonais a brillé de mille feux. Depuis, il est l’un des rares joueurs japonais à avoir fait preuve de son talent dans le championnat le plus difficile au monde : le Calcio. Ces dernières années, les donnes ne sont plus les mêmes au Japon.
Lors d’une interview accordée au magazine japonais Sports Digest, Philippe Troussier a fait une déclaration qui a suscité beaucoup de polémiques. Le coach français du onze nippon a fait savoir que Nakata n’avait pas de place de titulaire au sein de la formation japonaise. Souvent retenu par son club, AS Rome puis Parme, Nakata n’a pas disputé beaucoup de matchs avec la sélection nippone. Il n’a porté les couleurs nationales que 15 fois sur les 42 matchs disputés depuis l’arrivée de l’entraîneur français. Pourtant, le Japon a réussi, l’année dernière, à remporter la Coupe d’Asie. Nakata a été d’un grand apport dans la qualification de son équipe en finale de la Coupe des Confédérations. C’est lui qui a fait la différence face à l’Australie. Seulement, le Parmesan était trop égoïste ces derniers temps. Autrement dit, Hidetoshi a préféré donner priorité à sa carrière professionnelle au détriment du onze national japonais. La saison dernière, il a gagné avec son ancien club de l’AS Rome, pour la première fois de sa vie, le grand Scudetto. Il était l’un des artisans de ce sacre, notamment contre la Juventus où il a inscrit le but décisif. Pour Philippe Troussier, « Nakata fait seulement partie des 30 meilleurs joueurs ». Contre l’Italie, en match amical, Troussier a gardé la vedette Japonaise sur le banc de touche.
À quelques mois du début de la coupe du monde 2002, qui aura lieu en Corée et au japon, Nakata devra sortir tout son grand jeu et convaincre son entraîneur pour gagner sa place de titulaire indiscutable au sein de la sélection nipponne.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *