Natation : Nystrand vole la vedette aux Français

Natation : Nystrand vole la vedette aux Français

En s’imposant en 47s 91/100 dans le bassin de la Croix-Catelan, il a rejoint sous la barre des 48 secondes le Néerlandais Pieter van den Hoogenband, détenteur du record du monde en 47s 84 /100, établi au Jeux olympiques de Sydney en 2000.
Le Suédois, médaillé de bronze sur 50 m aux derniers Mondiaux, en mars à Melbourne, a également pris sa place de dauphin de «VDH» au Français Alain Bernard, deuxième à Paris en 48s54/100.
Bernard, qui était devenu le deuxième meilleur nageur de l’histoire sur la distance reine en juin dernier lors des championnats de France (48s12/100), figure désormais au troisième rang des bilans mondiaux.
«Aujourd’hui, il n’y avait rien à faire contre le ‘Suédois volant’», a résumé Claude Fauquet, le Directeur technique national de la natation française.
Côté français justement, la déception du jour est venue de Laure Manaudou, éliminée dès les séries du 200m dos, dimanche matin. La championne olympique et triple championne du monde, a quitté le Racing dépitée, sans un mot pour ses fans ou pour les médias.
Pour elle, le bilan est mitigé après l’épreuve parisienne.
Elle s’était imposée jeudi sur le 100 m dos, mais dans un temps plus que moyen, avant de remporter le 50 m samedi, battant à deux reprises le record de France.
Puis il y eut cette sortie ratée.
«Elle était déstabilisée. Elle m’a dit qu’elle était déprimée par son 100m. je crois qu’elle est au bout. Elle a envie de couper un bon coup, de faire le point et de reprendre en septembre avec la détermination qui est la sienne», a dit Fauquet.
«Il est clair que l’on ne peut continuer sur ces bases-là.» Samedi soir, le bilan français était de sept médailles, trois d’or, trois d’argent et une de bronze, dimanche il s’est enrichi de quatre nouvelles breloques.
L’argent pour Bernard bien sûr, mais aussi pour Elena Popchanka, qui a fini deuxième sur 200m nage libre avant de décrocher le bronze sur 100m papillon. Malia Metella a mis le point final en terminant troisième sur 50m nage libre. Au final, les Français repartent avec trois médailles d’or, cinq d’argent et trois de bronze. Satisfaisant pour Fauquet. «Cette compétition était du niveau d’un bon championnat d’Europe. Onze médailles, c’est de l’ordre d’un très, très bon résultat, surtout avec une Laure Manaudou qui n’a pas vampirisé les résultats de l’ensemble de l’équipe», a-t-il conclu.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *