Naufrage des Bleus face à la République tchèque

Douche froide pour l’équipe de France, qui a sombré mercredi soir face son homologue de la république tchèque.
La sélection tricolore a encaissé sa première défaite depuis l’entrée en fonction du sélectionneur Jacques Santini, mercredi, au Stade de France, contre la République tchèque en match amical (0-2). Dès la 7ème minute, le défenseur tchèque Zdenek Grygera a ouvert le score, sur un tir surpuissant des 25 m qui a laissé le portier français Ulrich Ramé pantois. Puis, Milan Baros a porté le score à 2-0 à la 61e, face à des Français qui n’ont jamais eu la maîtrise du jeu et ont souvent été mis en difficulté lors de leur premier match de l’année 2003.
Ce match aurait pourtant pu être symbolique à plus d’un titre : il marquait le retour de David Trezeguet et Bixente Lizarazu, qui n’avaient plus été appelés depuis le Mondial en raison de blessures, et, surtout, de Robert Pires, entré en jeu en seconde période et qu’une rupture des ligaments croisés du genou droit avait privé du voyage en Asie. Jusqu’alors, le sélectionneur français Jacques Santini, qui avait remplacé Roger Lemerre en juillet après la débâcle du Mondial-2002, n’avait jamais connu la défaite avec la sélection. Il avait débuté par un nul (1-1) en amical en Tunisie en août, puis poursuivi par une victoire fondatrice à Chypre en qualifications de l’Euro-2004 (2-1) avant trois cartons, face à la Slovénie (5-0), à Malte (4-0, tous deux en qualifications de l’Euro) puis contre la Yougoslavie (3-0 en amical).
Les Bleus auront l’occasion d’oublier la défaite face à un adversaire nettement moins redoutable, Malte, pour leur prochain match, le 29 mars à Lens, en qualifications de l’Euro-2004.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *