NBA : Dallas-Miami, une finale inédite

La finale 2006 du Championnat nord-américain de basket-ball (NBA) opposant Dallas à Miami à partir de jeudi consacrera quoi qu’il arrive un vainqueur inédit à l’issue d’un duel, au meilleur des sept matches, entre deux formations sans expérience à ce niveau.
Fondée en 1980, l’équipe texane a attendu sa 26e saison pour obtenir le droit de disputer le titre suprême du basket américain. Pour Miami, l’attente aura duré huit ans de moins, mais l’idée de succéder aux San Antonio Spurs y est tout autant appréciée. Ce choc entre deux finalistes débutants – du jamais vu depuis 35 ans – constitue cependant une "surprise logique".
Une surprise parce qu’à l’Est, Miami (52 victoires et 30 défaites) a dû se débarrasser de l’ogre Detroit. Longtemps pendant la saison régulière, les Pistons, vainqueurs en 2004 et finalistes en 2005, ont été invincibles, avant de faiblir au printemps et d’imploser en finale de Conférence contre Miami.
A l’Ouest, Dallas, nommée par le magazine Sports Illustrated plus mauvaise franchise du sport professionnel américain, il y a six ans, a pourtant disputé les cinq dernières phases finales.
A chaque fois, les Mavericks sont tombés sur plus forts qu’eux: San Antonio (2001 et 2003), Sacramento (2002 et 2004) et Phoenix (2005). Et cette année encore, les obstacles paraissaient encore trop nombreux et trop élevés pour l’équipe classée seulement quatrième de la Conférence Ouest après la saison régulière (60 victoires et 22 défaites). Mais la logique est finalement respectée car les deux finalistes ont été les équipes les plus solides de cette phase finale. A l’Est, Miami n’a perdu que trois matches lors de ses deux premiers tours, contre Chicago (4-1) puis New Jersey (4-2), l’équipe pourtant en forme de la fin de saison.
Et en finale de Conférence, ses joueurs ont vite tué le suspense (4-2) en se montrant supérieurs à Detroit, en plein sabordage.
A l’Ouest, la puissance collective de Dallas a été tout aussi efficace. Et pendant que Phoenix et San Antonio perdaient quelques matches et quelques forces lors du premier tour, Dallas balayait Memphis (4-0). Pour ensuite monter en puissance, d’abord contre les Spurs (4-3) puis face aux Phoenix Suns (4-2). De la capacité des deux équipes à juguler les vedettes adverses dépendra l’issue de leur affrontement!

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *