Nette victoire des Oujdis

Nette victoire des Oujdis

Il fut un temps où la rencontre opposant le Mouloudia à la RSS faisait l’affiche de la première division et drainait les grandes foules. Les temps ont changé et les prétentions aussi. Dimanche dernier, c’était une quelconque rencontre entre deux équipes du bas du tableau de la deuxième division.
Deux équipes blessées dans leurs orgueils d’antan et qui doivent mettre leurs ambitions au calendes grecques vu leurs prestations aux cours de cette saison et vu les problèmes d’efficacité dans lesquels elles se débattent. Ceci dit, le coup d’éclat de la rencontre est revenu à l’attaquant oujdi Moctar Ouedraogou qui a réalisé un quadruplé. Une performance jamais réalisée au complexe sportif d’Oujda. Une journée de réussite pour un joueur qui n’a pas tardé à mettre le feu à sa poudrière et faire parler sa «patte» magique. Dès la 2ème minute, il bénéficia d’une passe en profondeur de Lamrini avant de lober magistralement le gardien settati. Trois minutes plus tard et alors que les Settatis tentaient de s’organiser, il doubla la mise par un mouvement collectif. Son troisième but fut sans doute le plus beau grâce à une déviation aérienne et une réussite inouïe. Ce ne fut pas tout car juste avant le coup de sifflet final, il allait porter le coup de massue au keeper Mouzaki en l’envoyant aux pâquerettes pour la quatrième fois. L’honneur des visiteurs fut sauvé à la 62ème par Mohammed Aziz qui a su exploiter à bon escient une passe astucieuse de Nekkach. Commentant la rencontre pour ALM, Mohammed Baggad, entraîneur du MCO n’a pas caché sa satisfaction de voir son équipe opérer selon un schéma tactique efficace. «Le travail que nous sommes en train de réaliser et la volonté des joueurs pour se surpasser et surtout résoudre le handicap psychologique nous a permis de constituer un groupe homogène et opérationnel avec un effectif modulable». Quant à l’entraîneur-adjoint de la RSS, Jamil Bahlaoui, il a avancé que son équipe ne méritait pas cette correction vu son rendement en seconde période. «Nous avons étouffé les locaux en seconde mi-temps mais vu la précipitation et la non concentration de nos joueurs, on n’a pas pu inscrire plus d’un but alors qu’on avait la possibilité de mieux faire». Et d’ajouter : «nous avons payé cher nos erreurs défensives car encaisser deux buts durant les cinq premières minutes ne peut pas être réconfortant pour le reste de la partie».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *