Neuf médaillés des Jeux de Pékin marqueront cette édition

Neuf médaillés des Jeux de Pékin marqueront cette édition

Le Meeting international de Rabat fêtera sa deuxième édition, samedi 23 mai au Complexe Moulay Abdellah. Un plateau inédit de super-champions nous attendra. Pas moins de neuf médaillés des derniers Jeux Olympiques de Pékin seront présents. Quatre médaillés d’or, trois médaillés d’argent et deux médaillés de bronze se donneront ainsi rendez-vous, chacun dans sa spécialité. «L’an dernier, nous étions agréablement surpris par le succès de la première édition. Réunir 37.000 spectateurs, un plateau d’athlètes de qualité, une organisation qui était comparable à celles des grands meetings en Europe, était inédit. Cette organisation nous a donné droit au louage de la Fédération Internationale d’athlétisme (IAAF)», a déclaré à ALM Wilfried Meert, directeur du Meeting de Bruxelles.
Du Maroc, ils seront près de 37 athlètes, d’un bon niveau à l’instar d’Amine Laalou, Hachlaf Abdelkader, Chehibi Mouhssin, Iguider Andelati, du côtés des hommes et Siham Hilali, Hachlaf Halima, du côté des femmes. Toutefois, la liste définitive n’a pas encore été arrêtée. A titre indicatif, le directeur technique (DTN) du meeting n’est autre que Mustapha Aouchar, l’ex-DTN de la FRMA.
Au programme, nous retrouvons 15 épreuves. Les plus disputées seront incontestablement, l’épreuve du 100 m avec les Américains Mark Jelks et Marcus Brunson, qui détiennent tous les deux un record personnel de 9 sec 99. Cette course pourrait devenir une des 100 m les plus rapides jamais vus sur le continent africain. L’épreuve du 800 (hommes) promet également d’être chaude puisqu’elle mettra aux prises le champion olympique Wilfred Bungei, le Sud-Africain Mulaudzi, le Soudanais Abubaker Kaki sans oublier Amine Laalou qui voudra se surpasser devant son public. Quant à son avis vis-à-vis de l’athlétisme marocain, Meert a considéré que : «l’athlétisme marocain a toujours eu de grands champions et il y en aura toujours. Le pays est en train de fournir un effort considérable pour installer 21 nouvelles pistes. C’est une importante réalisation. Le Maroc a tellement eu de grands champions et je suis convaincu que la relève suivra très vite», le public marocain doit être un peu patient, car il est difficile d’avoir des super champions comme Hicham El Guerrouj, tous les ans. Il faut maintenant donner l’opportunité aux jeunes pour s’exprimer en leur garantissant les bonnes conditions d’entraînement. La motivation existe toujours. Et après deux ou trois saisons, les bons résultats vont venir», a conclu M. Meert.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *