Nouvelle étape du Rallye «Classic»

Les concurrents du 10ème Rallye du Maroc «Classic» réservé aux voitures de collection et de prestige disputeront ce mercredi, l’étape Agadir-Ouarzazate, en passant par Taroudant. Et si la météo s’y prête, cette étape de 361 kilomètres devra permettre aux équipages de faire le plein d’images des sites merveilleux qu’ils vont traverser. Le 18 mars, les concurrents et leurs belles automobiles ont été mis à rude épreuve lors de la longue étape Afourer-Marrakech-Ouarzazate (419 km). Le jeudi 20 mars, les belles bagnoles effectueront une boucle Agadir-Tafraoute-Agadir (423 km).
Le lendemain, les équipages s’élanceront d’Agadir en direction de Marrakech, en passant par Ouirgane (308 km). Et c’est dans la Ville Ocre que se déroulera, le samedi 22 mars, le Grand Prix, avec une arrivée officielle du rallye sur la place Jemaâ El-Fna. Parties de Casablanca, le samedi 15 mars, les 53 voitures de rêve ont mis le cap sur Fès, pour une étape de 337 km. Une première étape remportée par le couple français Driot sur Alpine-Renault (n°44), suivi de Deiters-Jagnette (Austin-Healy, n°44) et Rava-Berardelli (Alfa-Romeo, n°87).
Le premier équipage marocain est représenté par Kamil El Kholti (Porshe n°9), arrivé en 16ème position, Bekkari sur Ferrari n°49 a occupé la 27ème place et pour leur première participation nos confrères Rafik Lahlou et Hatim Kaghat sur Porshe n°50 ont pointé à la 33ème place. Le 16 mars, les  concurrents ont effectué une étape Fès-Sidi Abdallah des Rhiata (268 km) pour retourner dans la capitale spirituelle qu’ils ont quittée le 17 mars pour une étape Fès-Khénifra-Afourer (412 km), remportée par ce même couple Driot, qui récidivé d’entrée de jeu, devançant Merle et Muller (Jaguar n°17) et Widderin-Höffer sur la Porshe n°18. Lors de cette deuxième étape, El Kholti a occupé le 18ème rang, suivi de l’équipage Lahlou-Kaghat (42ème), Bekkari (46ème), Benziane (49ème), Belhassan (50ème) et Mme Hassad (52ème). Pour la préservation de ces voitures de collection, il n’est pas question de classement «scratch». Les équipages doivent garder une moyenne constante, afin de ne pas perdre de points pour le classement. Et la moyenne est établie en fonction du parcours routier et des contrôles aléatoires et secrets.
Les concurrents choisissent eux-mêmes leur moyenne en effectuant un tour de référence, qu’ils doivent respecter dans les deux tours suivants.
Placé sous la présidence d’honneur de SAR le Prince Moulay Rachid, le 10ème Rallye du Maroc «Classic» se veut aussi le «rallye du cœur», en ce sens qu’il s’intéresse au sort des enfants démunis. Grâce à des ventes aux enchères auxquelles prennent part les participants et dont les bénéfices vont à «L’Heure Joyeuse» et aux plus démunis, les organisateurs espèrent cette année  parvenir au financement d’un hammam et d’un four traditionnel à Ouermdaz, (300.000 et 270.000 dirhams), dans la province de Tata, ainsi qu’à une contribution à hauteur de 100.000 dirhams d’une partie de la section des bébés dénutris (lutte contre la mortalité infantile à Casablanca). Le total s’élèverait à quelque 670.000 dirhams.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *