Nouvelle semaine cruciale pour Raymond Domenech

Raymond Domenech va vivre une nouvelle semaine capitale, puisque le conseil fédéral décidera de son sort quatre jours après le match face à la Roumanie.
Sur quels critères sera donc jugé le sélectionneur? Une défaite ou un nul en Roumanie pourraient lui être fatal. Mais sa gestion de l’effectif et ses relations avec la presse pèseront sans doute également lourd dans la balance. Le président de la Fédération française de football (FFF), Jean-Pierre Escalettes, avait indiqué le 11 septembre que le bilan tiendrait compte de la situation du groupe 7, celui de la France, dans une «réflexion globale». Dans cette poule, au bout de deux journées, la Lituanie est seule en tête avec 6 points, tandis que quatre autre équipes, dont la France, suivent avec 3 points (les 9 vainqueurs des groupes sont qualifiés directement, les 8 meilleurs 2e joueront des barrages). «Le problème n’est pas de savoir si on a besoin d’avoir un certain nombre de points mais de savoir si on n’a pas hypothéqué nos chances», expliquait le dirigeant ce jour-là. Mais le lendemain, à l’issue d’un conseil fédéral, M. Escalettes faisait part d’«une discussion extrêmement franche avec Raymond Domenech» au sujet de sa communication. Les dernières sorties médiatiques du technicien national ont été portées à sa colonne débit, notamment au sein du conseil fédéral. Domenech s’était illustré devant la presse juste après la défaite en Autriche (3-1). «Mais à part monter sur des escabeaux pour monter sur la tête des grands gabarits…. Dans la hauteur, on ne peut pas faire grand chose à part couper une tête ou deux…»- et avant le succès contre la Serbie (2-1).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *