Objectif, le Grand Chelem

Le Grand Chelem dans la ligne de mire, l’Irlande et l’Angleterre sont déjà à leur seconde victoire en Tournoi des Six nations de rugby. L’Irlande a eu raison de l’Italie (37-13), alors que les ruggers anglais se sont imposés au Pays de Galles (26-9), lors de la deuxième journée de la compétition, disputée samedi et dimanche. Pour sa part, la France semble avoir remonté la pente après sa défaite en ouverture du Tournoi le 15 février contre l’Angleterre (25-17). Le XV français a remporté dimanche après-midi au Stade de France l’une des plus larges succès de son histoire aux dépens de l’Ecosse (38-3). La rencontre a connu un festival de fautes de mains, de ballons mal négociés et rendus à l’adversaire. L’arbitre australien Peter Marshall n’a cessé de signaler des mêlées tout au long de la rencontre.
A l’issue de leur victoire contre l’Ecosse, le XV tricolore peut encore espérer remporter le Tournoi. Une seule condition à remplir, que l’Angleterre et l’Irlande perdent au moins l’un de leurs trois derniers matches.
Déjà victorieux en Ecosse (36-6), pour leur première sortie du Tournoi, les Irlandais n’ont pas caché d’entrée de jeu leur ambition de viser le titre. Les Anglais sont dans la même posture. Leur premier succès contre les Tricolores, tenants du titre, leur a ouvert la porte du Grand Chelem.
Le large succès de la France aux dépens de l’Ecosse démontre cependant que deux catégories distinctes se dégagent : d’un côté les prétendants à la victoire finale, Angleterre, Irlande, voire France, et de l’autre l’Italie, le pays de Galles et l’Ecosse. Dans ce cadre, le match Ecosse – pays de Galles, programmé lors de la prochaine journée le 8 mars, s’annonce dramatique.
En cas de défaite, les Gallois seront quasiment assurés de terminer avec la «cuillère de bois», sans la moindre victoire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *