OCK : de grandes ambitions

OCK : de grandes ambitions

Aujourd’hui Le Maroc : Quel est le secret de ce début de saison réussi de l’Olympique de Khouribga ?
Jaouad Milani : Tout d’abord, je ne pourrais parler de début de saison réussi puisque le championnat vient à peine de commencer. Personne ne peut évaluer le niveau d’une équipe après deux journées seulement de compétition. Personnellement, il me faudrait attendre le tiers de la saison pour pouvoir juger de la prestation de mon équipe. Un minimum de dix rencontres jouées est nécessaire pour pouvoir dire si le début de saison est oui ou non réussi. Ceci dit, il est vrai que remporter deux victoires d’entrée de jeu est une excellente chose pour le moral des joueurs, surtout les jeunes d’entre eux. Les deux précédents débuts de saison ne nous ont pas vraiment réussi.
Un aussi bon début serait-il dû à une préparation spéciale lors de la pause estivale ?
Nous avons entamé notre préparation le 28 juillet dernier pour une durée de 20 jours à Khouribga à raison de deux séances d’entraînement par jour. Nous nous sommes déplacés par la suite à Casablanca où nous sommes restés 14 jours durant lesquels nous effectuions deux séances journalières également. Nous avons clôturé notre préparation avec la rencontre comptant pour les quarts de finale de la Coupe du Trône contre le Rachad Bernoussi et que nous avons remporté. Mais vous savez, les résultats que nous venons d’obtenir sont avant tout le fruit d’un travail d’équipe : dirigeants, staff technique et médical en plus des joueurs. Cela fait près de deux saisons que ces derniers évoluent ensemble. Ils ont donc atteint un certain niveau d’homogénéité tant sur le plan technique que physique. Toutefois, et comme je l’ai dit auparavant, il est très difficile de pronostiquer sur le parcours de l’OCK en championnat cette année.
Quel est votre objectif pour cette saison?
Ces deux dernières saisons, l’Olympique de Khouribga s’est bien classé au tableau général. L’année dernière, nous avons réussi à tenir tête à de grandes équipes nationales, le Raja, le WAC, le HUSA et le MAS pour ne citer que celles-là. L’écart qui séparait l’OCK de son poursuivant immédiat était de 8 points. Notre objectif cette saison est bien évidemment d’améliorer ce classement et donc d’être dans le groupe de tête. Nous avons bien démarré le championnat et nous chercherons de continuer sur cette lancée même si cela ne va pas être de tout repos. Il ne faut pas omettre le fait que nous n’avons pas les moyens financiers et humains d’entrer en compétition directe avec de grandes équipes qui, et il faut le dire, n’ont pas été capables de remporter le titre national depuis deux années déjà. La coupe du Trône entre également dans notre ligne de mire. Nous jouons ce mercredi les demi-finales face aux FAR à Rabat pour la saison 2002-2003.
Comment comptez-vous aborder cette importante rencontre ?
La demi-finale que nous jouons ce soir à Rabat est très importante à nos yeux. D’abord, la Coupe du Trône est une compétition prestigieuse que n’importe quelle équipe rêve de remporter. Ensuite, et c’est une particularité de l’édition de cette saison, atteindre la finale ouvrirait les portes de la Coupe de la CAF. C’est pour ces deux raisons que le match d’aujourd’hui sera très ouvert. La stature de notre adversaire est également à prendre en considération. Les FAR ont entrepris de grands changements dans leur structure technique. Ils ont fait appel à plusieurs joueurs professionnels, Brazi, Benmahmoud, Rossi en l’occurrence, en plus des joueurs évoluant en championnat national que le club a recruté. Il est clair que les FAR nourrissent de grandes ambitions en championnat de cette saison et en Coupe du Trône. La confrontation ne manquera pas de combativité et de charme.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *