OM : Perquisition « fructueuse »

OM : Perquisition « fructueuse »

Les policiers de la Division économique et financière (DEF) de la police judiciaire de Marseille se sont déplacés mardi 4 octobre au siège de huit clubs de football de L1 et de L2 afin de saisir divers documents. Les perquisitions ont eu lieu à Marseille, Troyes, Montpellier, Sochaux, Nice, Auxerre, Lille et Metz.
De source judiciaire, on qualifie l’opération menée au siège de l’OM de "fructueuse". "Une série de documents ont été saisis dans les dossiers des joueurs et dans la comptabilité de l’OM", précisait-on de même source.
Trois officiers de police judiciaire, accompagnés du chef de la brigade financière, du juge Charles Duchaîne et du vice-procureur Marc Rivet, se sont déplacés au siège de la Commanderie. De source proche de l’enquête, on précise qu’ont été saisies "des conventions de prestations de services qui camouflent une activité d’agent de joueurs".
De larges soupçons pèsent en effet sur le rôle joué par Richard Bettoni, gérant des sociétés Pro-RB et Pro-Agency, spécialisées dans le "conseil pour les affaires".
Richard Bettoni aurait fait prendre en charge par d’autres, notamment l’ex-international Jean Tigana et l’agent serbe Ranko Stojic, des transactions qu’il aurait menées lui-même, alors qu’il n’en avait pas le droit, M. Bettoni n’étant pas agent agréé par la FIFA.
Le président Pape Diouf et le directeur général Thierry de la Brosse n’étaient pas présents au moment de la perquisition à l’OM. Aucune personne n’a pour l’heure été placée en garde à vue, mais "des auditions vont intervenir dans les jours et les semaines à venir", indique-t-on de source judiciaire.
Les transferts d’une petite dizaine de joueurs sont visés, dont ceux de Djibril Cissé, Laurent Charvet, Jean-Alain Boumsong, Martin Djetou, David Linarès ou encore Steve Marlet. Sur le transfert de Philippe Christanval, ce sont 550.000 euros sur un montant total de 700.000 euros qui auraient été indûment versés à l’intermédiaire Bettoni.
"Le but était à chaque fois de masquer le rôle joué par Richard Bettoni", précise-t-on de source judiciaire. Le règlement de la FIFA interdit à toute personne ne disposant pas de licence internationale de servir d’intermédiaire dans les transferts de joueurs.
Les policiers intervenaient mardi sur commission rogatoire des juges d’instruction marseillais Charles Duchaîne et Frédéric Campi.
A Sochaux, les enquêteurs, qui n’ont pu rencontrer aucun des dirigeants, ont posé des scellés sur les pièces et les coffres du club. Une information judiciaire pour "exercice illégal de la profession d’agent de joueurs, blanchiment d’argent et abus de biens sociaux" avait été ouverte le 24 juin par le parquet de Marseille.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *