Où est passé bison Dele, joueur de NBA ?

Cela fait plus de deux mois qu’il est porté disparu mais le mystère de sa disparition n’a pas encore été élucidé. Lui, c’est l’ancienne vedette du basket-ball, dans sa version NBA, Bison Dele.
Depuis le 8 juillet, le sort de l’ancien ancien joueur des Chicago Bulls, son amie Serena Karlan et le skipper Bertrand Saldo, neveu de l’ancien ministre français de la défense Charles Hernu, est méconnu. De son vrai nom Brian Williams, son frère Kevin Williams, également connu sous le nom de Miles Dabord, et ses deux compagnons précités avaient embarqué le 2 mai dernier à Auckland, en Nouvelle-Zélande. Ils comptaient rallier Hawaii via la Polynésie française. Le 8 juillet, Serena Karlan laissait un message sur le répondeur téléphonique de ses parents, assurant que tout allait «bien». Depuis, ni elle ni Bison Dele ni Bertrand Saldo n’ont donné de nouvelles à leurs proches. Victime d’une petite avarie, le catamaran, aperçu le 13 juillet sur la côte est de Tahiti, gagnait le 18 la baie de Phaëton.
Apparemment seul à bord, Kevin Williams laissait le bateau au port sous le nom de Miles Dabord, avant de quitter par avion la Polynésie française. Une première réunion de travail s’est tenue dimanche à Papeete entre des agents du FBI et les autorités judiciaires françaises suite à la découverte par les forces de l’ordre jeudi 12 septembre en baie de Phaëton à Tahiti du catamaran «Hakuna Matata» sur lequel naviguait le groupe, et à l’ouverture par les autorités françaises d’une enquête préliminaire. Le FBI a de son côté lancé vendredi un mandat d’arrêt contre Kevin Williams. Le procureur de la république en Polynésie française Michel Marotte a repoussé vendredi la perquisition du bateau à la demande du FBI, afin que celui-ci puisse y assister.
Dimanche, la décision d’ouvrir une procédure d’information judiciaire n’était toujours pas prise, selon l’adjoint du procureur. Il en était de même pour la date de perquisition du catamaran. Un premier groupe de sept agents du FBI est arrivé dans la nuit de vendredi à samedi à Tahiti, suivi samedi soir d’un responsable du bureau fédéral. Cinq autres agents américains devaient à leur tour débarquer lundi matin à Tahiti, selon des sources proches de l’enquête.
Lors d’une première inspection du «Hakuna Matata», enregistré sous le nom «Aria Bella», les forces de l’ordre françaises n’avaient trouvé personne à bord ni relevé la moindre trace de sang. La police américaine l’a arrêté le 5 septembre à Phoenix (Arizona), alors qu’il aurait tenté de se faire passer pour Brian Williams, essayant d’acheter de l’or en montrant le passeport de son frère. Il a été interrogé et remis en liberté. La police mexicaine a déclaré jeudi qu’elle avait localisé des biens lui appartenant dans un hôtel de Tijuana. Le lendemain, le FBI a lancé un mandat d’arrêt à son encontre. Affaire à suivre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *