Ouzzine signe les avenants 2014 avec 28 fédérations royales marocaines

Ouzzine signe les avenants 2014 avec  28 fédérations royales marocaines

Le ministère de la jeunesse et des sports (MJS) s’évertue actuellement à élargir la base des pratiquants et améliorer les programmes de formation. Pour ce faire, il vient de signer, mardi à Rabat, avec 28 fédérations royales marocaines, les avenants 2014 relatifs aux conventions d’objectifs 2013-2016.

En vertu de ces conventions, le MJS s’engage à soutenir les fédérations concernées et à procéder à des évaluations régulières en vue de développer le champ sportif au Maroc, alors que les fédérations œuvrent à élargir la base des pratiquants en adoptant une stratégie claire à même de donner des résultats concrets lors des manifestations sportives internationales.
 

S’exprimant à cette occasion, le ministre de la jeunesse et des sports, Mohamed Ouzzine, a affirmé que le sport national fait face à plusieurs contraintes, soulignant la nécessité d’assurer l’accès au sport au plus large public et de mobiliser toutes les énergies en vue de développer le sport de base. Il n’a pas manqué non plus d’exprimer son inquiétude quant aux chiffres alarmants qui dénotent une dégringolade du nombre des pratiquants du sport au Maroc, appelant les différents acteurs concernés à promouvoir les initiatives inhérentes au sport et à conjuguer les efforts afin d’ériger le Royaume en vraie pépinière de champions de demain, capables de représenter dignement le pays lors des rendez-vous sportifs internationaux.
 

Notons néanmoins que la FRMF ne fait pas partie des 28 signataires. Et ce n’est pas surprenant. Au vu des problèmes que traverse ladite fédération, le ministère ne peut pas l’intégrer dans cette démarche. Les avenants ont plutôt concerné la Fédération royale marocaine d’athlétisme (FRMA), la FRM d’Aïkido, laido et affinitaires, la FRM d’Aviron, la FRM d’haltérophile, la FRM de body building, la FRM de boxe, la FRM de bridge, la FRM Canoë-Kayak, la FRM de cyclisme, la FRM de full contact, la FRM de golf, la FRM de gymnastique, la FRM de judo et arts martiaux assimilés, la FRM de karaté et disciplines associées, la FRM de l’aviation légère et sportive, la FRM de sambo et Tai-Jitsu, la FRM de ski et sports de montagne, la FRM de tennis, la FRM de tir à l’arc, la FRM de tir sportif, la FRM de voile, la FRM des échecs, la FRM des luttes associées, la FRM des sports aérobics et fitness, la FRM des sports pour personnes handicapées, la FRM de motonautique, la FRM de pétanque et la FRM du sport boules.
 

Chacune de ces fédérations représente un maillage assez dense de clubs et de pratiquants et cherche à promouvoir et à développer la pratique de ses disciplines respectives.
 

Par ailleurs, le ministre a plaidé pour la conclusion de partenariats avec les pays qui jouissent d’une expertise connue dans le champ sportif, et qui regorgent de grands champions, tout en soulignant que cette nouvelle vision qui prône une approche participative est basée sur le partenariat et le respect mutuel des engagements, notamment ceux ayant trait aux principes de transparence, d’efficience et de reddition de comptes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *