Pacifique, aller simple

L’Histoire est digne des meilleurs films à suspense. Elle a eu lieu au large du Pacifique où une promenade en mer s’est transformée en une mystérieuse disparition. Tout a commencé en juillet dernier quand l’ancienne star du NBA, Bison Dele, 33 ans, sa petite amie Serena Karlan, 30 ans et son frère Miles Dabord, ont décidé de traverser l’Océan Pacifique à bord du voilier «Hakuna Matata», une expression dont on a retenu le sens, «pas de souci», grâce au chef d’oeuvre des dessins animés «Le Roi Lion». Il y a avait aussi le skipper du voilier, un français du nom de Bertrand Saldo.
L’aventure s’annonçait inoubliable. Peu après leur arrivée à Papeete le 8 juillet, les quatre protagonistes ont été portés disparus. Plus aucune nouvelle sur leur sort. Excepté celui de Miles Dabord, Kevin Williams de son vrai nom, frère de Bison et la dernière personne à avoir vu les disparus. Ayant quitté Tahiti le 19 juillet, il était normal que tous les soupçons se dirigent vers lui.
Pour la police française, la disparition ayant eu lieu en Polynésie française, il était le principal accusé. Il a refait surface le 5 septembre à Phoenix (Arizona), où il a brièvement été interpellé par la police après avoir tenté d’acheter pour 150.000 dollars d’or en utilisant le chéquier et le passeport de son frère. Après avoir payé sa caution, Miles Dabord s’est à nouveau évanoui dans la nature jusqu’à ce qu’on le découvre début septembre dans le coma et à moitié nu sur une plage mexicaine à Tijuana, près de la frontière américaine. Il aurait apparemment fait une overdose d’insuline et omis de prendre un médicament destiné à soigner son asthme. Dès son hospitalisation de l’autre côté de la frontière à San Diego, le FBI (police fédérale) avait indiqué qu’il souhaitait interroger Miles Dabord à propos de la disparition de son frère. Mais la mort subite, vendredi dernier, du principal protagoniste vient entourer d’un secret encore plus épais la disparition des trois autres passagers du « Hakuna Matata ».
Sa mort anéantit quasiment tout espoir de résoudre cette affaire, digne des meilleurs mystères à la Agatha Christie. L’argent aurait été le motif. Bison Dele, de son vrai nom Brian Williams, avait accumulé une véritable fortune pendant huit saisons dans la National Basket-Ball Association (NBA), au sein des Chicago Bulls, des Los Angeles Clippers, des Denver Nuggets et des Detroit Pistons. Affirmant ne plus avoir le feu sacré, le joueur avait quitté la NBA en 1999, renonçant par là même à un contrat de plus de 30 millions de dollars sur cinq ans avec les Pistons.
L’enquête, qui a montré que Miles Dabord acceptait difficilement de vivre dans l’ombre de son frère mais sollicitait sans cesse son aide financière, en est réduite à suggérer des hypothèses: une dispute ayant mal tourné, un accident… Avec la mort de Miles Dabord, «la résolution du mystère entourant ce qui s’est passé sur ce bateau va être bien plus compliquée», a déclaré un porte-parole du FBI à San Francisco, Andrew Black. Mais Miles Dabord a emporté son secret avec lui dans la tombe.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *