Pas de crise au WAC

Pas de crise au WAC

Après la défaite amère du Wydad de Casablanca devant la Jeunesse Sportive Massira, une série de rumeurs circulaient à propos d’une crise au sein de l’équipe des «Rouges». Une certaine presse évoquait un désaccord entre l’entraîneur Ladislas Lozano et les dirigeants du club. Les rumeurs se sont amplifiées ces derniers jours. À un moment où l’équipe casablancaise, fraîchement battue en Ligue des Champions d’Afrique par l’Asec Abidjan, rate le coche à domicile face au leader, l’Olympique de Khouribga, quelques journaux avancent que le technicien français aurait menacé de quitter le navire. D’autres ont affirmé en citant des «sources proches au WAC» que Ladislas Lozano aurait déjà présenté sa démission. Une démission qui, selon eux, devrait être étudiée samedi prochain par le bureau exécutif du Wydad lors d’une réunion extraordinaire. Interrogé par ALM, le président du WAC, Tayeb Fechtali, a démenti qu’il y ait actuellement une crise au sein de son club. « Évidemment qu’il s’agit de rumeurs infondées. Il n’y a jamais eu de désaccord entre Lozano et les dirigeants du club. D’ailleurs, en dépit des relations professionnelles qui nous relient avec l’entraîneur français, il existe aussi une certaine fraternité partagée. C’est un homme de la maison. Il a dirigé le club dans le passé. Il a fait beaucoup de choses pour le WAC. Et aujourd’hui, il gère l’équipe de manière professionnelle», a-t-il répondu. Pour Tayeb Fechtali, il s’agit d’une campagne de «sabotage» visant à «semer la zizanie» chez les adhérents du club. «C’est tellement absurde qu’officiellement le WAC a refusé de commenter ces soi-disant informations. Le bureau exécutif a ainsi décidé de ne pas émettre de communiqués à ce sujet», a renchéri M. Fechtali. Ladislas Lozano, lui aussi, dément avoir eu l’intention de claquer la porte. «Depuis que j’ai repris la direction de l’équipe, je n’ai eu aucun problème, ni avec les joueurs, ni avec les dirigeants. Je me demande aujourd’hui pourquoi certaines personnes cherchent-ils à nuire au Wydad en faisant circuler ce genre de rumeurs ?», s’est-il interrogé.
Ladislas Lozano a repris les commandes du Wydad de Casablanca en février dernier après le «départ-surprise» du Portugais José Romao. Il avait déjà entraîné ce club en 2001. Lozano s’est vu confier comme mission de permettre aux «Rouges» de finir la saison en bonne position. Tayeb Fechtali précise, toutefois, que le contrat liant le coach français au WAC, qui expire en fin saison, ne prévoit pas de rupture en cas de résultats insuffisants. Dans un entretien accordé à ALM, Ladislas Lozano avait déclaré qu’il s’était fixé comme objectif de voir le WAC décrocher au moins la deuxième place au classement final. Une mission désormais délicate mais qui reste «jouable». Après son nul face à l’OCK, le Wydad s’est retrouvé en quatrième place avec 43 points derrière la formation des FAR, en troisième position (45 points) et l’équipe du Moghreb de Tétouan, actuel dauphin (46 points).

Bio-express de Lozano

Né en 1952 à Cuenca (Espagne), Ladislas Lozano déparque en France à l’âge de quatre ans. Quatrième d’une famille de sept enfants, il passe sa jeunesse à Viry-Châtillon en banlieue parisienne où résident toujours ses parents. Il a joué à Abbeville de 1972 à 1983. Ensuite, il est devenu entraîneur à Trouville-Deauville, puis Friville, St Omer, Berck, Calais, Casablanca, Créteil. Lozano a également entraîné une équipe au Qatar en 2002.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *