Pas de retour en piste cet été pour sept Russes

Pas de retour en piste cet été pour sept Russes

Sept championnes russes d’athlétisme, qui avaient falsifié leur contrôle antidopage en 2007, ont vu leurs espoirs de rentrer en piste cet été, voire de participer aux Mondiaux à Berlin, s’envoler avec la révision de leur suspension mercredi par le Tribunal arbitral du sport (TAS).
Le TAS a fixé au 30 avril 2011 la fin de la suspension des sept athlètes, les quatre reines du 1500 m Olga Yegorova, déjà passée à travers les mailles en 2001 pour vice de forme, Yelena Soboleva, Tatyana Tomashova et Yulkia Fomenko, les deux lanceuses Gulfiya Khanafeyeva (marteau) et Darya Pishchalnikova (disque), ainsi que la spécialiste du 800 m Svetlana Cherkasova. Leurs résultats depuis le printemps 2007 sont annulés. Ces Russes, toutes, sauf une, médaillées européennes et/ou mondiales, avaient fait l’objet d’une enquête spécifique menée pendant un an par l’IAAF.
En comparant l’ADN de plusieurs échantillons, elle avait découvert que l’urine qu’elles avaient fournie lors de tests antidopage inopinés au printemps 2007 n’était pas la leur.
Le 31 juillet 2008, à quelques jours du début des jeux Olympiques, l’IAAF annonçait leur suspension à titre provisoire, privant ainsi l’équipe russe de plusieurs chances de médailles, et demandait à la Fédération russe de prononcer les sanctions appropriées comme le veut son règlement antidopage.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *