Patinage sur glace: La fédération prend enfin la discipline sous son aile

Patinage sur glace: La fédération prend enfin la discipline sous son aile

L’assemblée générale qu’elle a tenue le 2 janvier dernier au parc de la Ligue arabe à Casablanca a été une belle occasion pour mettre en exergue les réalisations de la fédération durant la saison sportive 2014-2015 au terme de la première année d’un mandat de 4 ans du président Abdenbi Leghnane.

Des réalisations qui abondent dans le sens de la redynamisation des disciplines et activités placées sous l’égide de la FRMSM. Ainsi, huit pistes de ski alpin ont-elles été homologuées aussi bien dans le haut que dans le moyen Atlas. Aussi, un téléski a été acquis pour la promotion de la pratique du ski alpin au Borj Doumergue, une station qui a vu renaître la première école de ski au Maroc dans le Moyen Atlas et qui date, soit dit en passant, d’une période remontant à la saison d’hiver 1932-33.

Mais la tenue de cette assemblée a accouché d’une décision qui va marquer désormais la FRMSM. Son rassemblement ordinaire n’avait cette fois rien d’ordinaire. Au contraire. Il s’est transformé en assemblée générale extraordinaire afin de valider l’introduction d’une nouvelle discipline sportive au sein de la fédération. Il s’agit du patinage sur glace qui sera pratiqué par des skieurs marocains, pour la première fois, ici et ailleurs, à l’échelle internationale. C’est ainsi que l’AGE a voté pour l’ajout de cette belle discipline artistique conformément à l’article 5 des statuts de la FRMSM.

Et le Maroc peut déjà s’enorgueillir d’avoir franchi ce pas puisque les résultats ne sauront tarder. Il sera merveilleusement représenté lors des grandes compétitions internationales par les deux sœurs franco-marocaines Ketlyne et Karen Ghebbari, lesquelles se sont déjà illustrées à plusieurs reprises dans l’Hexagone. Sous l’œil vigilant de leur père qui les suit de près, les deux sœurs ont pris part à cette assemblée et s’impatientent pour participer dorénavant sous les couleurs nationales.

Enfin, puisque toute discipline nécessite un financement, la fédération a programmé un montant d’un million deux cent dirhams au budget prévisionnel et qui sera soumis à l’approbation du ministère de la jeunesse et des sports pour pouvoir subvenir aux besoins de préparations de nos jeunes championnes dans l’espoir de voir la valse des pratiquants s’agrandir davantage.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *