Pays-Bas-Russie : La chute des Hollandais

La Russie a créé une énorme surprise en se qualifiant pour les demi-finales de l’Euro à l’issue d’une victoire sans appel (3-1 face aux Pays-Bas, pourtant impressionnants lors du premier tour mais incapables de faire face à la mainmise collective des troupes de Guus Hiddink, samedi à Bâle. Le suspense a été total au cours d’une rencontre qui a hésité avant de choisir son camp, Van Nistelrooy parvenant in extremis à égaliser après l’ouverture du score de Pavlyuchenko . Mais Torbinski puis Arshavin ont offert à la Russie une douce revanche sur la finale perdue de l’Euro-88, hissant leur pays dans le dernier carré d’une grande compétition internationale pour la première fois depuis la chute de l’URSS. Un stade Saint-Jacques envahi de supporteurs néerlandais et transformé en annexe de l’ArenA d’Amesterdam, un adversaire qui avait fait sensation au premier tour en humiliant les champions du monde italiens (3-0) et leurs finalistes français (4-1): la tâche de la Russie était pourtant à priori impossible mais Hiddink et ses hommes ont réussi là où la Squadra Azzurra et les Bleus avaient échoué dans les grandes largeurs. Comme souvent lors des dernières phases finales, après une entame de tournoi brillante, les Oranje se sont liquéfiés, victimes de ce mal typiquement néerlandais: la suffisance. Les Pays-Bas n’ont pas réalisé qu’ils avaient en face d’eux de véritables clones, façonnés de main de maître par le «Professeur Hiddink», qui avait déjà surpris la planète football en hissant la Corée du Sud en demi-finales du Mondial 2002.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *