Pékin remet avec fierté la flamme à Londres

Si l’ouverture avait célébré l’histoire plusieurs fois millénaire de la Chine, la spectaculaire cérémonie de clôture s’est transformée en fête où les athlètes étaient aux premières loges dans le stade national, dit le Nid d’oiseau, réunissant plus de 90.000 personnes. Après un grand feu d’artifice tiré au Stade national, le rideau est tombé sur les Jeux olympiques de Pékin qui, au-delà de l’intérêt sportif, ont permis à la Chine de se montrer sous un nouveau visage. Les épreuves qui se sont déroulées au cours des 16 derniers jours n’ont toutefois pas fait taire les défenseurs des droits de l’homme, ce qui n’a pas empêché Jacques Rogge, président du Comité international olympique (CIO), de juger ces Jeux «réellement exceptionnels». «Vous nous avez montré le pouvoir fédérateur du sport», a-t-il déclaré aux athlètes rassemblés pour la cérémonie de clôture, sous les yeux des 91.000 spectateurs du Nid d’oiseau. L’esprit olympique vit dans la chaleureuse étreinte de compétiteurs venus de pays en conflit. Gardez cet esprit intact une fois rentrés chez vous! «Ces jeux ont été réellement exceptionnels. Et maintenant, conformément à la tradition, je déclare les Jeux de la XXIXe olympiade terminés et j’invite la jeunesse du monde à se rassembler dans quatre ans à Londres pour célébrer les Jeux de la XXXe olympiade», a-t-il poursuivi, avant la remise de la flamme aux organisateurs britanniques. Ces derniers, qui ont d’ores et déjà exclu de rivaliser avec Pékin, ont voulu donner de Londres une image dynamique et jeune, avec des ambassadeurs tels que le footballeur David Beckham ou le guitariste de Led Zeppelin, Jimmy Page, qui sont apparus juchés sur un autobus à impériale, encadré par des danseurs munis de parapluies.
Jugeant l’organisation chinoise «impeccable», Rogge avait auparavant déclaré à la presse que Pékin avait placé la barre très haut pour les Jeux de 2012, dont le budget est trois fois inférieur. Pékin a investi 43 milliards de dollars dans l’événement et s’est attiré les louanges du monde entier pour ses infrastructures, ses armées de volontaires au sourire inaltérable et une organisation sans accrocs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *