Photo de famille

Photo de famille

Le tableau est saisissant. Il représente deux footballeurs ayant joué pour le même club, …. à une quarantaine d’années d’intervalle, et qui se tiennent la main, devant les flashes des photographes et les caméras de télévision. Le premier, les cheveux blancs mais qui n’a rien perdu de sa stature de sportif est Brahim Tatoum qui a évolué au sein du club français Bordeaux dans les années soixante. En 2004, un autre Marocain, âgé d’à peine 20 ans, fait le bonheur de la même équipe. Mercredi dernier vers 22h30, à l’hôtel Thalassa, lieu de résidence de l’équipe nationale à Monastir, l’ancienne gloire et le jeune talent du football marocain se sont vus pour la première fois dans une ambiance de fête, marquée par la qualification des Lions de l’Atlas aux quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations. Brahim Tatoum n’était pas seul à se déplacer pour soutenir les jeunes marocains engagés dans la compétition. D’autres Lions sont spécialement venus de l’Atlas. De la génération des années soixante, aux côtés de l’ancien Bordelais, un autre grand nom du football marocain était présent. Il s’agit de Hassan Akesbi ancien joueur de Reims. Saïd Ghandi et Allal ont représenté les joueurs qui ont pris part à l’épopée de la coupe du monde 1970 au Mexique. Les Lions de l’Atlas, vainqueurs de l’unique Coupe d’Afrique marocaine ont été présents en force : Faras, Baba, Hazzaz, Tazi et Zahraoui ont fait le déplacement pour insuffler à ces jeunes Lions d’avantage de volonté et de détermination afin de rééditer l’exploit. Mohamed Timoumi a été le seul représentant de l’effectif qui a fait vibrer tout un peuple en 1986 lors du Mondial mexicain. Les jeunes ne sont pas du reste puisque Tahar Lakhlaj, Mohamed Souhaïl et Salaheddine Bassir, faisant partie de l’équipe nationale qui a pris part à la coupe du monde américaine en 1994, ont également tenu à encourager les Lions de l’Atlas, et spécialement le capitaine Noureddine Naybet, leur co-équipiers d’antan. Mercredi soir à Monastir, la concentration des stars par mètre carré était très grande puisque pas moins de trois ballons d’or africains ont fêté le passage de Zaïri, Chemmakh and co au second tour. Le premier les a directement menés à ce résultat étant leur entraîneur. Les deux autres, Ahmed Faras et Mohammed Timoumi, les ont applaudis et ont tenu tous les deux à exprimer leur fierté quant aux prestations de ce jeune effectif. Mais ces anciennes gloires du ballon rond national n’étaient pas-là uniquement pour soutenir les Lions de l’Atlas. Ils ont fait le déplacement également pour faire la promotion de la candidature marocaine à l’organisation de la coupe du monde 2010. C’est pour montrer que le Maroc est une terre de football, et que nous avons écrit de belles pages dans l’histoire de ce sport, a précisé Mohamed Zghari, responsable marketing au sein de l’association Morocco 2010. Toute cette panoplie de stars a assisté la troisième rencontre des Lions de l’Atlas. Contre l’Afrique du Sud, ces derniers ont donc évalué sous le regard très attentif d’un groupe d’anciens joueurs marocains, venus exprès pour assister à cette rencontre. Pour les jeunes footballeurs qui composent l’équipe nationale, c’est un grand plaisir que d’être supportés par des grands noms du football national. Pour ces derniers, c’est une marque d’affection paternelle accordée à cette jeune génération de joueurs qui défend les couleurs nationales dans cette Coupe d’Afrique des Nations.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *