Play-off : Une finale explosive

Les deux grosses cylindrées de la grosse balle orange nationale de la saison 2002-2003, en l’occurrence, le Fus de Rabat et le MAS de Fès, seront encore une fois à l’heure de la finale du play-off en quête d’un nouveau titre. Le samedi 38 juin 2003 constitue un rendez-vous très important à la salle couverte du complexe sportif Moulay Abdellah à Rabat.
Les effectifs des deux équipes sont des plus qualifiés du championnat national. Il suffit de rappeler les joueurs du MAS Abdelfettah Bouhaba, Bassim Houari, Alaoui Fdili, Mohamed Hjira, Mohamed Tahassi, Reda El Ghali, Nabil Bekkas, Kamal Oqba et le deux Sénégalais, le meneur de jeu Matar M’baye et le pivot Diop Théophile en plus de leur manager Hassan Benkhaddouj. Un effectif très riche par de jeunes potentialités ambitieuses pétries de qualités physiques et techniques capables de faire la différence à n’importe quel moment des quarante minutes réglementaires de la partie. Déçu par son échec en finale de la Coupe du Trône face au TSC, le président Ahmed Mernissi désire ardemment l’octroi du titre de champion du Maroc pour compenser sa perte en coupe, une mission certes difficile mais pas impossible pour ses protégés. Leur palmarès compte beaucoup de performances au niveau national.
En ce qui concerne l’équipe du FUS, les rbatis semblent aussi meilleurs que leurs congénères du MAS avec Adil Baba, Tawfik Aït Belhaj, Anas Choukairi, Mohamed Mouak, Abdellah Tazi, Abdelmalek Hicham, Merouane Moutalibi, takori ainsi que leur coach Rachid Yatribi. Tous ces joueurs ont démontré qu’ils n’entendaient pas baisser les bras dans la course au titre de cette saison surtout lorsque leur agressivité est à la hauteur de leurs fondamentaux offensifs. Dans une finale, le FUS est un adversaire redoutable même devant une aussi bonne équipe que le MAS.
A cet effet, les deux formations disposent de groupes ultra-homogènes, ce qui donnera lieu à une lutte âpre et indécise entre deux mastodontes du basket-ball marocain. Mais l’avantage du parquet du FUS risque de fausser ce pronostic. Il ne faut pas oublier que le public intéressé par le basket-ball est devenu beaucoup plus nombreux qu’il y a quelques années. La présence des jeunes sur les gradins des salles couvertes à chaque rencontre du play-off en dit long sur ce constat. De plus, une rencontre FUS-MAS s’annonce très prometteuse aux yeux de tous les observateurs. Autre fait encourageant : pour la première fois de l’histoire du basket-ball marocain, les trois équipes du podium seront primées. Le champion percevra un montant de 100.000 dirhams, le vice-champion la somme de 60.000 dirhams et le classé troisième recevra 40.000 dirhams.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *