Polémique autour de la programmation des matches

Polémique autour de la programmation des matches

La programmation de la deuxième journée du championnat national qui s’est étalée sur cinq jours du jeudi 10 au lundi 14 septembre a suscité plusieurs interrogations. Les équipes qui avaient clôturé le bal n’ont pas caché leur crainte d’assumer les dégâts d’une programmation qui ne leur serait pas convenable. C’est le cas de Jamal Sellami, l’entraîneur du Difaâ d’El Jadida qui se soucie quant au nouveau calendrier devant être adopté par le département de la programmation auprès de la Fédération royale marocaine de football.
Dans une déclaration à ALM, sellami a considéré : «Il vrai que nous avions eu la chance de jouer en nocturne, lundi dernier. Cela a eu généralement un impact positif sur le rendement des joueurs. Beaucoup de gens se sont également précipités au stade des phosphatiers pour suivre la rencontre. Par contre, si le calendrier du championnat national stipule que les matches devraient commencer, souvent jeudi pour prendre fin lundi, toutes les équipes doivent être au même pied d’égalité. Ainsi, celle qui a joué lundi ne pourra pas reprendre le vendredi qui suit». Miloud Jadir, le directeur de l’Olympique de Khouribgua, son adversaire du jour, a été aussi du même avis en annonçant : «Il n’est nullement opportun d’étendre les matches du championnat sur une durée dépassant quatre jours. Les exigences de la transmission télé doivent être prises en considération néanmoins, il ne faut pas qu’il y ait discrimination dans le traitement».
Si les derniers matches se sont déroulés sur une période, estimée longue par plusieurs intervenants dans le champ footballistique national, c’est essentiellement pour répondre aux besoins de la télévision. En effet, 40 % des revenus des clubs proviennent des droits de retransmission télé. «La programmation télévisée est un paramètre essentiel dans l’élaboration des dates des matches du championnat national. Un club doit vendre son produit télé et son produit marketing puisqu’il a des sponsors », a déclaré à ALM, Ahmed Ghaibi, président de la commission de la programmation des Compétitions auprès de la FRMF avant d’ajouter qu’ «en l’absence jusqu’à ce jour d’une quatrième chaîne de télévision qui transmet quelques rencontres, nous sommes contraints de recourir à un calendrier de la sorte. Les matches de la troisième journée se dérouleront quant à eux durant trois jours à partir du vendredi 25 septembre.». A titre indicatif, les chaînes de la télévision nationale qui diffusent les matches sont Al Oula, 2M et Arryadia. Des négociations sont en cours pour élargir le champ audiovisuel, précise Tarek Najem, directeur des programmes à la chaîne Arryadia qui tient en compte également le programme du championnat national de basket-ball.
De ce fait, les clubs nationaux n’ont pas à s’inquiéter quant à la méthode de la programmation de leur match. Ce sera à l’instar de l’année dernière, confirme M. Najem. Leur présent souci est la non réception des dates des prochaines journées, comme cela a été convenu dès l’annonce du calendrier des compétitions. Un constat qui a été nié par M.Ghaibi affirmant avoir soumis le calendrier complet aux clubs. «Je pense que le calendrier complet a été suivi en direct de la télé par tout le monde. En revanche, nous ferons un rappel pour ceux qui n’ont pas eu l’occasion de le voir», conclut-il.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *