Pour l’Essor du handisport

Pour l’Essor du handisport

Le handisport est une discipline sportive en plein développement au Maroc. Les résultats réalisés par l’association Ennasr handisport multidisciplinaires en sont la preuve. L’athlétisme est l’une des disciplines où les sociétaires d’Ennasr raflent depuis la saison 2000/2001 plus d’un titre. Cette saison a été marquée par le doublé Coupe du Trône et championnat chez les dames et les messieurs. Sur le plan international, l’association s’est illustrée par l’organisation de la 3ème édition internationale d’athlétisme pour personnes handicapées. La particularité de cette manifestation réside dans le fait qu’elle a été supervisée par Chris Cohen, président du Comité international paralympique d’athlétisme. Ce dernier avait homologué ce meeting qui répond aux normes internationales tant par la qualité des installations que par le niveau de la compétition puisque deux records mondiaux y ont été battus. Par la même occasion, la prochaine édition de ce meeting, prévue à Marrakech, sera qualificative pour les Jeux paralympiques d’Athènes 2004. En tennis de table, les pongistes d’Ennasr ont continué sur leur lancée en remportant le doublé pour la troisième année consécutive. Le tennis sur fauteuil est une discipline qui commence à se développer. Actuellement, les sociétaires d’Ennasr sont classés troisièmes en championnat national. Lors des tournois d’El Oualidya à d’El Jadida, ils ont été classés quatrièmes. Quant aux dames, elles ont été sacrées championnes de la saison 2002/2003. Pour leur part, les pétanqueurs se sont distingués en occupant le fauteuil de vice-champion tout en étant finalistes de la coupe du Trône. Enfin, en ce qui concerne le power lifting ou l’haltérophilie pour personnes handicapées, après les excellents résultats réalisés en 2000/2001, l’essentiel du travail s’effectue désormais au profit de la formation des jeunes au détriment de la compétition. Ces résultats font la fierté de Salaheddine Laâroubi, président de l’association. « Au début de ma carrière sportive, je pratiquais l’athlétisme pour les valides avant de m’intéresser au handisport. Il faut cependant avouer que cette discipline était pratiquement ignorée au Maroc. Ce n’est que depuis les années quatre-vingt qu’elle a commencé ses premiers pas timidement, et ce n’est que grâce au soutien de SM le Roi Mohammed VI que le handisport est actuellement pratiqué sur tout le territoire national. Nos athlètes accèdent régulièrement aux podiums internationaux. Mieux encore, nos athlètes évoluent au sein des équipes européennes. Personnellement, j’ai appris par l’intermédiaire de votre journal que des footballeurs malentendants jouent en France». Le seul problème qui entrave le développement de cette discipline est d’ordre financier. «Il faudrait que les sponsors fassent d’avantage confiance au handisport. Actuellement, une association sportive ne peut pas survivre sans les moyens financiers. Faute de ressources financières, certains clubs omnisports chez les valides abandonnent des sections appelées parents pauvres du football tels le handball, le volley-ball, la boxe et le cyclisme. Par conséquent, certaines disciplines survivent grâce à la volonté des pratiquants», conclut M. Laâroubi.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *