Pour une place aux quarts de finale

Le record de onze victoires d’affilée en Ligue des Champions pulvérisé, le FC Barcelone se voit déjà en quarts de finale. Mercredi, les poulains de Radomir Antic se déplacent à Milan pour affronter un Inter en panne d’attaquants. Le technicien serbe a su redonner du tonus à une équipe qui accumulait les défaites sous le règne de Louis Van Gaal. Elle en est à sa quatrième victoire d’affilée depuis le changement à la tête de sa direction technique.
La rencontre au San Siro est celle de la revanche pour les Milanais. La semaine dernière, ils ont subi la loi de Catalans déchaînés devant leur public (4-0). Les Lombards, seconds du groupe A avec six points, total de leurs deux premières victoires face à NewCastle et Bayer Leverkusen, se trouvent dans l’obligation de vaincre pour avancer vers une qualification aux quarts. L’Argentin Javier Pedro Saviola n’est pas pour leur faciliter la tâche. Ce jeune prodige de 21 ans, a marqué cinq buts lors des quatre matches dirigés par Antic. Il avait ouvert la marque contre l’Inter d’un tir du pied gauche et a frappé trois fois contre le Betis en championnat espagnol. Sa réplique à Louis van Gaal qui le laissait souvent sur le banc.
Hector Cuper, entraîneur de l’Inter ne dispose que d’un seul attaquant, Christian Vieri. Ce dernier est toujours à la recherche de sa première réalisation cette saison en Ligue des Champions, et ce, malgré un impressionnant chiffre de 21 buts marqués en 17 matches joués dans le Championnat d’Italie. Une autre rencontre sommet suivra celle contre le Barça. L’Inter jouera dimanche son fauteuil de co-leader du Calcio face à la Juventus, à Turin. «Nous sommes exclusivement concentrés sur Barcelone, assure le Milanais Domenico Morfeo avant ces deux matches décisifs pour la fin de saison milanaise. Ce n’est qu’après, à partir de jeudi, que nous penserons à la Juve». L’autre rencontre de la soirée pour le compte de ce groupe A mettra aux prises Newcastle United, troisième, au finaliste de l’année dernière, le Bayer Leverkusen. Le fauteuil de leader du groupe B est mis en jeu lors du match au sommet opposant l’Ajax à Arsenal à Amsterdam.
La dernière confrontation entre les deux équipes, mardi dernier à Highbury, s’est terminée sur un nul 1-1. Arsenal, le plus française des équipes britanniques, se doit donc d’imposer son statut de favori de ce groupe très disputé. En effet, trois équipes occupent la première place avec cinq points (Arsenal, Valence et Ajax). Les Néerlandais ne sont pas disposés à lâcher prise. «A Highbury, nous avions très bien défendu mais nous avons mal exploité nos occasions de but.
Ce mercredi, il faudra réussir à marquer en conservant notre solidité défensive», explique leur entraîneur Ronald Koeman. Valence reçoit la lanterne rouge du groupe, l’AS Rome.
Le compteur toujours à zéro, les Romains se doivent de prendre la revanche de leur défaite la semaine dernière à domicile face aux Espagnols 0-1.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *