Premier test sérieux pour le nouveau Raja

Premier test sérieux pour le nouveau Raja

Le tirage au sort de cette coupe effectué à Tunis a tracé le programme de la compétition. Ainsi, ce tournoi disputé du 14 au 19 août sous le format d’un mini-championnat de trois journées, réunira quatre clubs nord-africains, à savoir Al Ismaily (Egypte), Hilal Benghazi (Libye), Club Africain (Tunisie) et le Raja. Initialement prévu le 13 août au complexe sportif Mohammed V à Casablanca, la compétition a été décalée au 14 du même mois, en raison des engagements du club égyptien Al Ismaily, comme l’a annoncé l’UNAF dans un communiqué sur son site officiel. Avec ce tournoi, les Verts auraient bouclé leur stage de préparation qui s’était déroulé en Turquie du 31 juillet au 10 août. Là encore, le Raja n’a pas fait montre d’un nouveau visage.

Les dix jours passés en Turquie ont été ponctués par 3 matchs amicaux. Les poulains du nouveau directeur technique des Verts, Ruud Krol, n’ont pas réussi à s’imposer et se sont contentés, lors des deux premières rencontres, d’un nul face au club d’Antalya Sport et Al Faysali Saoudien. Le troisième et dernier match les a opposés à Konyaspor et a vu les Aigles verts s’incliner par un but à zéro. L’intérêt de ces préparations est de sortir de la spirale des mauvais résultats enregistrés la saison écoulée, de gratter leur vernis et de retravailler le négatif pour faire apparaître l’éclat d’antan.

Le premier match les opposera au club égyptien Al Ismaily dont le puzzle de formation manque de beaucoup de pièces. Le club avait réclamé au Zamalek des joueurs en prêt mais le club cairote exigait des transferts définitifs pour ses joueurs. Une demande qu’Al Ismaily ne pouvait pas exécuter. Il s’est dit «incapable de supporter ces frais». Par la suite c’est au tour du Club africain de croiser le fer avec le Raja dans ce qui semble être l’affiche de ce mini tournoi. Il s’agit là d’un véritable test pour jauger le niveau de l’équipe et qualifier le niveau de sa préparation au championnat qui va débuter dans moins d’un mois.

La prime du vainqueur de cette compétition est de 50.000 dollars et 25.000 dollars pour le finaliste.
Le deux autres formations qui vont occuper la troisième et quatrième place empocheront respectivement 15.000 et 10.000 dollars chacune. Le Raja a vivement besoin de remporter ce tournoi. La victoire, bonne pour le moral et pour la caisse, donnera surtout un nouvel espoir à des milliers de supporters qui veulent rompre avec une saison catastrophique et accueillir une nouvelle avec ambitions et ferme volonté.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *