Professionnalisme : les contrats suspendus

Professionnalisme : les contrats suspendus

Le tant attendu projet de professionnalisme du football national serait-il en train d’être revu à la baisse. C’est ce que les observateurs de la chose sportive dans notre pays s’accordent désormais à affirmer, au vu des dernières évolutions que connaît le dossier. Annoncé en grande pompe en milieu de la saison écoulée, avec des engagements de parts et d’autres (fédération, gouvernement, GNF, clubs…) et que tous se sont fixés des délais précis pour les tenir, ce projet semble actuellement en proie à certains reports. Grande victime, les joueurs. Le constat est on ne peut plus criard.
Le premier championnat de toute l’histoire du Maroc à s’inscrire dans la perspective du professionnalisme se joue, et jusqu’à nouvel ordre, des joueurs amateurs. Cédant à des demandes émanant des présidents de clubs, la fédération a marqué un recul significatif.
Prévue initialement pour ce mois septembre, la date limite pour la signature des contrats avec les joueurs a été repoussée au 31 décembre 2005. il faudra donc attendre jusqu’en 2006 pour voir venir. Ceci, alors qu’il était formellement exclu qu’un joueur sans contrat prenne part au championnat du Maroc de première division.
Réuni en août dernier, le bureau de la fédération l’avait ainsi décidé. Les équipes du GNFE1 devaient par là instaurer des contrats en bonne et due forme avec aussi bien l’entraîneur que les joueurs. Ces derniers, pour être qualifiés, devaient justifier d’une licence et d’un contrat dûment homologués par la FRMF. Sans parler des infrastructures d’entraînement et de compétition qui devaient être aux normes, du règlement interne, de la comptabilité certifiée et du commissaire aux comptes qui allaient de pair avec cette mesure. Des mesures en contrepartie desquelles FRMF et gouvernement devaient remplir leurs engagements. Mais toujours rien pour le moment puisque face aux difficultés rencontrées par les dirigeants, la Fédération aurait admis que les clubs alignent provisoirement des joueurs sans contrat, mais ceux-ci sont tenus de régulariser leur situation avant la fin de l’année.
En attendant, les représentants des clubs et ceux du Bureau du GNF se sont mis d’accord de reporter la passation de contrats avec les joueurs jusqu’à la date précitée et décidé de tenir une réunion urgente entre les présidents des clubs et le président du GNF, M’hamed Aouzal, dès son retour au Maroc, suite à son séjour de convalescence à l’étranger. La réunion devait avoir lieu le 6 septembre dernier. Mais rien n’a encore filtré sur son déroulement. Ou non.  Des informations glanées à gauche et à droite font carrément état de son report.
Il est à signaler que ce projet de professionnalisation de la pratique footballistique nationale a germé il y a de cela quatre années. Un projet a même été finalisé dans ce sens, mais il n’a pu aboutir faute de moyens financiers et matériels et de soutien gouvernemental. Mais il y a de cela quelques mois, ce sont les recommandations des instances internationales qui ont précipité les choses pour consacrer le professionnalisme et la mise à niveau des clubs. S’en est suivie la signature du contrat-programme de la mise à niveau du football national, le 9 juin dernier, entre le gouvernement, les collectivités locales et la FRMF, est le fruit de larges concertations entre toutes les instances chargées de la chose footballistique nationale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *