Qualification aux phases de groupe de la Coupe de la CAF: Tout se jouera le 18 mai pour le FUS et le KACM

Qualification aux phases de groupe de la Coupe de la CAF: Tout se jouera le 18 mai pour le FUS et le KACM

Les équipes marocaines engagées en Coupe de la Confédération africaine ont plus ou moins bien négocié la première manche des huitièmes de finale bis disputée samedi.

Le FUS de Rabat qui a pris l’avion en direction du Mali peut être fier du match et du résultat obtenu. A défaut de rentrer victorieux au bercail, il n’en demeure pas moins que le résultat nul et vierge arraché du Stade Malien reste avantageux. Les poulains de Walid Regragui peuvent ainsi négocier la qualification à domicile. Néanmoins, les Maliens avaient mis les bouchées doubles lors de ce match. Conscient qu’il faut impérativement sortir vainqueur dans son antre, le Stade Malien a montré plusieurs signes de volonté et ne s’est à aucun moment replié en défense.

Idem pour le FUS qui a développé un jeu offensif, à l’affût de la moindre petite occasion. D’ailleurs, le tir du virevoltant Mourad Batna, entré en jeu à la 70ème minute, a failli faire mouche quelques instants plus tard lorsque sa puissante frappe a trouvé la transversale.
Dans une déclaration à la presse à l’issue de cette rencontre, l’entraîneur fussiste s’est dit satisfait du niveau de jeu de ses joueurs et du «résultat positif enregistré devant l’équipe solide» du Stade Malien et sous une forte chaleur.

Il a, dans ce sens, encouragé ses joueurs à «terminer le travail à domicile», lors du match retour prévu le 18 courant à Rabat.
En effet, le travail à domicile attend également l’autre représentant national au niveau de cette compétition qu’est le Kawkab de Marrakech. Celui-ci a été battu sur la pelouse d’El-Mereikh du Soudan par 1 but à 0 samedi à Khartoum.

L’unique but de la rencontre marqué à la demi-heure du jeu n’a été ni rattrapé ni fortifié. Dans une rencontre ennuyante, locaux comme visiteurs ont été exagérément sur leurs gardes. Certes, l’enjeu est de taille. Les équipes sont à un pas de la phase de groupes. Toujours est-il, les coachs doivent trouver l’alchimie idéale pour créer des occasions et marquer des buts sans en encaisser. Face au demi-finaliste en Ligue des champions la saison passée et reversé dans la compétition, les protégés de Hassan Benabicha, relativement inexpérimentés sur le plan africain, sortent tout de même avec le minimum de dégâts. Ils doivent à présent dérouler au match retour et marquer deux buts pour décrocher le billet de qualification. Dans sa lutte pour le maintien en championnat, le KACM est amené à rester concentré sur les deux plans et à se préparer intelligemment pour le match retour dans 9 jours.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *