Quand l’Amérique s’en mêle

La hantise du terrorisme s’introduit dans le Mondial 2002, prévu en mai au Japon et en Corée du Sud. Craignant une éventuelle attaque terroriste qui risque de réduire l’événement sportif le plus marquant de l’année 2002, les Etats-Unis ont décidé de prévenir toute menace d’attaques en donnant leur accord pour renforcer la sécurité en Corée du Sud tout au long de cette compétition. Pour l’heure, les responsables du ministère de la Défense coréen, de l’ambassade américaine à Séoul et des forces armées américaines présentes en Corée n’ont fait aucun commentaire.
Mais les analystes ont estimé que le déploiement des forces de sécurité serait renforcé après le discours sur l’état de l’Union prononcé par le président George W. Bush qui avait notamment estimé que la Corée du Nord faisait partie de «l’axe du Mal». Ainsi, l’armée américaine met les bouchées doubles et prévoit de déployer un avion AWACS (Airbrorne warning and control system) et un porte-avions durant la Coupe du monde du 31 mai au 30 juin, selon les informations du journal JoongAng Ilbo qui cite une source militaire sud-coréenne officielle. « Nous avons demandé aux Etats-Unis un appui militaire pour se protéger de la menace nord-coréenne, et pour prévenir des tragédies à grande échelle comme les attaques terroristes du 11 septembre », a déclaré ce responsable officiel. «Les Etats-Unis nous ont promis leur appui ».
Des mesures qui ne s’arrêtent pas uniquement à la coupe du monde. Les forces armées américaines assureront également une sécurité renforcée durant les jeux d’Asie qui se tiendront à Pusan en septembre et en octobre prochains, a indiqué le même journal. Petit rappel historique. Pas moins de 37.000 soldats américains sont stationnés en Corée du Sud depuis la trêve militaire de 1953 avec la Corée du Nord, les deux pays étant toujours en guerre d’un point de vue légal puisque aucun traité de paix n’a été signé. Le régime communiste qui règne depuis ce temps sur la Corée du Nord constitue une « menace » continue pour les intérêts des USA dans la région. « Il n’y a rien d’étrange au fait que les forces américaines s’engagent dans des actions préventives durant la Coupe du monde, spécialement en ce moment alors que les gens se sentent très concernés par le terrorisme », a estimé Yu Suk-ryul de l’Institut des Affaires étrangères et de la Sécurité nationale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *