Quand Landreau fait la loi

«Landreau a été fantastique. Tout au long du match, il a été incroyable. Même si Barthez a été très bon, Landreau a été excellent. Dans cinq ans, nous reparlerons de ce jeune-là… Il n’a que 22 ou 23 ans».
Emu par la prestation du jeune gardien nantais, l’entraîneur du Manchester, sir Alex Fergusson n’a pu mâcher ses mots mercredi dernier à l’issue de la rencontre qui a opposé les Red Devils à l’équipe de Nantes. En effet, il fallait être aveugle ou pour passer sous silence l’exceptionnelle partition développée Mickaël Landreau face à van Nistelrooy, Beckham, Scholes, Giggs et les autres. Constamment sollicité par les attaquants anglais, le gardien international n’a été battu – et encore de justesse – que sur le penalty égalisateur de la star néerlandaise en toute fin de match (1-1, 94e), après une bonne dizaine d’interventions de très grande classe. «Ce type de rencontre donne de l’envergure à une carrière», a déclaré Landreau. Tellement d’envergure que van Nistelrooy et ses amis, fait rare, sont allés personnellement le congratuler à la fin du match. Le capitaine des Espoirs avoue de lui-même «avoir vraiment l’impression de progresser cette saison».
Appelé par le sélectionneur français Roger Lemerre pour la Coupe des Confédérations, il avait démontré face au Mexique (4-0) qu’il pouvait faire un excellent 3e gardien en vue du Mondial. En concurrence avec Grégory Coupet, il a marqué beaucoup de points mercredi. Il suffit qu’il continue sur sa bonne lancée pour les prochains matchs que son équipe disputera à l’extérieur, notamment à Manchester et à Munich, pour le sélectionneur français se pose de sérieuses questions: la jeunesse et l’avenir que promet Landreau, ou la force, déjà acquise, de Coupet. La succession de Fabien Barthez et Ulrich Ramé, est désormais entre les deux voltigeurs nantais et lyonnais.
Il s’agit d’un choix difficile mais dans lequel Barthez a, pour sa part, déjà tranché. «Micka a fait un très grand match », a avoué le gardien numéro 1 des Bleus. «J’ai même cru qu’il allait arrêter le penalty, car je sais qu’il est bon dans cet exercice. Je l’ai même dit à Lolo (Laurent Blanc). Nous avons eu beaucoup d’opportunités, mais Micka a été fantastique». «Mickael est jeune et ce serait bien de l’avoir avec nous à la Coupe du monde, assure-t-il. C’est mon souhait en tous cas.
Mais maintenant, ce n’est pas à moi que revient la décision. Nous avons un sélectionneur pour ça». La balle est dans le camp du portier des Canaris. Pour en savoir plus sur Landerau :
www.stevensports.com/landreau.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *