Quand les titans s’affrontent

Vainqueurs respectifs de l’Ittihad de Khémisset et des FAR la journée précédente, les deux leaders du Championnat du GNF1, le Wydad et le Hassania d’Agadir, s’affrontent dimanche prochain à Casablanca.
Un match des plus décisifs pour les deux formations qui se disputent sans relâche la première position depuis le début de la saison. L’enjeu, aussi honorifique soit-il, n’en reste pas moins de taille. Il s’agit du titre honorifique de champion d’automne. Il y aura foule au complexe Mohammed V de Casablanca, ce qui ne manquera pas de changer, le temps d’une rencontre, l’image de stades vides à laquelle on est habitué.
Classé troisième après sa précieuse victoire sur la Renaissance de Settat la semaine écoulée, le Moghreb de Fès affronte l’Ittihad de Tanger qui caracole, entre autres équipes, en neuvième position. Ayant concédé à un nul face à cette dernière lors de leur dernière confrontation par un but partout, l’Olympique de Khouribga sera en déplacement à Rabat où il fera face à l’équipe militaire. Une équipe militaire qui aura du mal à se remettre de sa dernière défaite par 2 buts à zéro face aux Gadiris. Le réveil du Raja de Casablanca a été difficile, mais il a fini par avoir lieu. Suivi des tribunes par son futur entraîneur, le Belge Walter Meuuws, le club s’était illustré la semaine passée en perçant la défense du CODM à quatre reprises. Une victoire qui intervient juste à temps pour calmer les multiples contestations dont le champion sortant a fait l’objet. Le choix s’est finalement poré sur Meuuws après une quête qui a duré plusieurs semaines. Ce dernier devra reprendre ses nouvelles fonctions en début janvier.
Il sera le troisième entraîneur des Vert et Blanc depuis le début de cette saison. Auteur d’un bel exploit la journée passée avec sa deuxième victoire consécutive et à l’extérieur, le Kawkab de Marrakech affronte la Jeunesse sportive Massira. Cette fois, ce sera sur son propre terrain. Les attaquants marrakchis avaient fait tonner la foudre en scorant à cinq reprises. Mais l’équipe a encore du chemin à faire pour sortir de l’avantdernière place qu’elle occupe à égalité de points avec le FUS.
Ce dernier qui n’a pas eu du mal à disposer, d’entrée de jeu, du Stade Marocain lors du derby rbati. A peine passées les cinq premières minutes du match que les Fussistes avaient déjà bouclé la boucle par deux buts à zéro. Un élan de reprise que le club sera amené à confirmer sur la pelouse du Raja de Béni Méllal, dernier des derniers.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *