Quand Martina Hingis perd pied

Serait-ce la fin d’une brillante carrière pour Martina Hingis? Victime d’une grave blessure au pied, l’ancienne numéro un mondiale a été contrainte de déclarer forfait de plus d’un tournoi.
À commencer par les tournois de Rome et de Berlin auxquels la Suissesse n’a pas pris part. Mais le coup le plus dur a été son incapacité à participer aux Internationaux de France, qui commencent le 27 mai prochain. Martina Hingis n’a encore jamais manqué un tournoi du Grand Chelem depuis son passage chez les professionnelles en 1994. Elle en a gagné cinq sur 29.
Mais elle va désormais devoir faire l’impasse de Roland Garros. «Je suis évidemment très déçue de ne pas pouvoir jouer à Paris», déclare Hingis. Et d’ajouter «Cependant, j’espère que cette opération se déroulera bien lundi et que je pourrai ensuite vite me rétablir. J’aurai juste besoin de temps pour me reposer et entamer un programme de rééducation».
Un optimisme apparent de l’intéressée, mais qui cache plus d’une épreuve que la toute jeune tenniswoman devra traverser avant de reprendre la raquette. Dans un communiqué diffusé par la WTA, annonçant sa non-participation au tournoi de Roland Garros, la Suissesse précise également que des examens effectués à Zurich cette semaine ont révélé que plusieurs ligaments de sa cheville gauche étaient touchés. La jeune Suissesse va subir ce lundi à Zurich une opération chirurgicale à la cheville gauche. Cette intervention vise à réparer la déchirure d’un ligament et l’élongation de trois autres, a précisé la WTA dans un communiqué diffusé en marge du tournoi de Rome. Martina Hingis pourrait également être absente de Wimbledon étant donné qu’il lui faudra deux à trois mois pour se remettre de l’opération.
Le risque d’une fin de carrière n’est pas exclu. « Nous ne pouvons pas encore dire si elle pourra continuer sa carrière ou si elle devrait l’arrêter pour des raisons médicales. » a déclaré son médecin, Heinz Bühlmann. Mais, pour l’heure, la tenniswoman ne veut rien entendre, qualifiant cette éventualité de « simples rumeurs » et laissant entendre que cette blessure qui pourrait la contraindre à tirer un trait à sa carrière étaient « prématurées et injustifiées ».
Melanie Molitor, mère de Hingis, a émis une hypothèse selon laquelle les chaussures que sa fille a portées pendant sept ans, depuis l’âge de 11 ans, seraient responsables de sa blessure. Hingis est toujours en justice contre son ancien sponsor Sergio Tacchini, accusé d’être à l’origine de ses problèmes de pied.
Mario Widmer, manager de Martina affirme également que cette blessure a été causée par des tennis défectueuses, portées par Hingis de 1996 à 1999. La Suissesse aux cinq titres en Grand Chelem n’avait d’yeux que pour Roland Garros, le seul titre qui manque à son palmarès et où elle a été deux fois finaliste par le passé. Quoi qu’il en soit, son rêve de toujours ne sera pas pour cette année.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *