Quel successeur pour Badou Zaki ?

Quel successeur pour Badou Zaki ?

Le premier vice-président de la fédération royale marocaine de football, M’hamed Aouzal, s’est réuni samedi dernier avec l’amicale et l’union nationale des entraîneurs marocains. Au menu  de cette réunion élargie figurait le thème devenu aujourd’hui incontournable : la prospection d’un nouvel entraîneur pour l’équipe nationale de football. Au cours de cette réunion, à laquelle ont assisté notamment Abdelkhalek Louzani et Abdelhak Rezq Allah (Mendoza), respectivement président  et secrétaire général de l’Amicale, ainsi que Hamadi Hmidouch, président de  l’Union nationale des entraîneurs marocains, il a été procédé à l’échange de  points de vue concernant les critères du choix d’un successeur à Badou Zaki,  capable de mener les Lions de l’Atlas durant cette courte période avant les  phases finales de la CAN-2006 en Egypte (20 janvier-10 février).  Le Maroc évoluera dans un groupe difficile (A) aux côtés de l’Egypte, pays  hôte, de la Côte d’Ivoire, qualifiée pour le mondial 2006, et la Libye.  M. Aouzal s’est félicité du climat serein et du dialogue constructif qui  ont marqué les travaux de cette réunion, précisant que l’idée générale était  d’opter pour un cadre national ou un entraîneur étranger de haut niveau assisté  par un adjoint marocain. Une source ayant pris part à cette réunion a indiqué que l’Amicale et l’Union nationale des entraîneurs marocains ont défendu le choix de  l’entraîneur national, précisant que le cadre M’hamed Fakhir, sacré champion du  Maroc avec les clubs du Hassania d’Agadir (2002 et 2003) et des FAR (2005) est  pressenti au poste du nouvel entraîneur, à condition qu’il soit assisté d’un ou  de deux autres cadres nationaux expérimentés. Les représentants de l’Amicale et de l’Union nationale des entraîneurs  marocains ont, à cette occasion, insisté sur la nécessité de la mise en place  des structures de la Direction technique nationale (DTN) avant le choix d’un  entraîneur, ajoute la même source. Une deuxième réunion est prévue mardi prochain entre la commission  fédérale chargée de la prospection de nouveaux entraîneurs et l’Amicale et  l’Union des entraîneurs marocains.
Selon une source de la FRMF, plus de vingt-cinq entraîneurs, des étrangers  pour la plupart, ont présenté leur candidature pour prendre en mains les  destinées de la sélection marocaine de football. Parmi les candidats étrangers figurent notamment les Français Paul Le Guen, Didier Deschamps et Philippe Troussier, ainsi que le Bosniaque Vahid  Halilhodzic. D’autre part, un accord de principe a été atteint sur la désignation du  cadre marocain Nasser Larguet comme directeur technique national. Ancien directeur de centres de formation en France (Rouen, Caen, Cannes), Larguet est actuellement directeur du centre de RC Strasbourg.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *