Qui va gagner des millions?

C’est ce samedi que sera donné le coup d’envoi de l’Euro-2004, l’une des plus grand-messes footballistiques de la planète, aux côtés de la Coupe du monde et de la Ligue des Champions. À l’affiche : Portugal-Grèce au stade Do Dragao à Porto. Rencontre qui sera dirigée par le célèbre directeur de jeu au cran rasé, l’Italien Pierluigi Collina. Objet de toutes les convoitises, le trophée de champion d’Europe des Nations, repose sur son socle en attendant d’être brandi par le capitaine de l’équipe vainqueur, le 4 juillet prochain à Lisbonne, avec, en plus, un chèque de 18,3 millions d’euros.
De Zinedine Zidane à David Beckham en passant par Luis Figo, Ruud Van Nistelrooy, Francesco Totti, ou encore Raul Gonzales Blanco, toutes les stars du football européen seront réunies au Portugal. Seize nations représentant l’élite européenne prendront part à ce grand rendez-vous. Contrairement à la Coupe du monde où le système est plus au moins équilibré, car il permet aux gros morceaux de s’éviter au premier tour, le championnat d’Europe, lui, offre des chocs de titans et ce dès le premier tour. Ainsi la compétition promet d’être très rude, surtout entre les grands bonnets. Parmi eux : la France, tenante du titre. Les Bleus, deux fois champions d’Europe (1984 et 2000), invincibles depuis l’arrivée de Jacques Santini, ont fait le déplacement au Portugal pour défendre leur titre et en même temps tourner la page du Mondial 2002 co-organisé par la Corée du Sud et le Japon, un fiasco total. Conscients de l’orgueil démesuré du Mondial asiatique, les Bleus ne veulent pas tomber dans le même piège. «Le staff a su analyser les erreurs de 2002 et en a bien retenu la leçon», a déclaré l’international français des Gunners, Robert Pires.
La première sortie des Tricolores sera contre l’un des sérieux prétendants au titre : l’Angleterre, qui a laissé filer l’occasion de glaner le titre chez elle en 2002. «Il ne faudra surtout pas perdre ce match, quitte à faire un match nul. C’est tellement important pour la confiance dans une compétition de ce niveau», a expliqué Zidane. Depuis qu’elle a été prise en main par le sélectionneur suédois, Ericsson, l’Angleterre n’a qu’un seul objectif: décrocher un trophée continental. Dans la cour des grands figurent également l’Allemagne au palmarès très riche : trois victoires et cinq finales. La Mannschaft, battue la semaine dernière par la Hongrie (1-0), part avec l’ambition de rééditer l’exploit de l’Euro-96. Parfum de revanche puisque les co-équipiers de Ballak retrouveront sur leur chemin la République tchèque, finaliste en 1996, et les Pays-Bas, vainqueurs de l’édition 1998. Le groupe D mérite bien l’appellation « groupe de la mort». Dans le groupe A, se trouve le Portugal, pays hôte. Dernière chance pour une génération de joueurs, qui a marqué l’histoire du football portugais et européen ( Rui Costa, Luis Figo, Vitor Baya, Fernando Cuto, Jorge Costa…. ) et qui veut offrir au Portugal son premier sacre. Il aura comme grand rival : l’Espagne, finaliste de l’Euro-84, en quête d’un trophée qui lui échappe depuis 1964, année de sa dernière consécration. L’avantage des co-équipiers de Raul c’est qu’ils joueront presque à domicile. La concurrence sera acharnée entre voisins pour prendre la tête de la poule. Mais il faudra se méfier de la Russie, héritière de l’ex-URSS, au grand palmarès.
Dans le groupe C, l’Italie, finaliste malchanceuse de l’Euro 2000, aura la tâche un peu facile. Grand favori, la Squadra Azzura espère finir premier de sa poule, mais devra se méfier de la Suède, qui avait barré la route à l’Argentine lors de la dernière Coupe du monde 2002. Certes, les poids lourds partent favoris, mais n’empêche que les outsiders pourraient déjouer tous les pronostics. Invité de dernière minute en 1992 en Suède pour remplacer l’ex-Yougoslavie, le Denmark avait créé la grosse surprise en remportant le championnat d’Europe des Nations. Un Euro de rêve qui fait rêver les petits de cette compétition.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *