Qui veut la tête de M’hamed Fakhir ?

Qui veut la tête de M’hamed Fakhir ?

Après le nul enregistré par l’équipe nationale de football lors de son match amical face à la formation tunisienne, une série de rumeurs ont commencé à circuler. Des rumeurs qui ont fait état d’un éventuel départ de l’actuel sélectionneur des Lions de l’Atlas, M’hamed Fakhir.
À en croire des dires persistants colportés par radio-trottoir et amplifiées par une certaine presse, le technicien marocain serait dans le collimateur et le bureau de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) aurait déjà contacté d’autres entraîneurs pressentis pour le remplacer.
Contacté par ALM, Mohamed Aouzal, vice-président de la FRMF, a démenti ces rumeurs affirmant qu’il n’a jamais été question d’une rupture de contrat avec M. Fakhir.
«C’est archi-faux ! En aucun moment, le bureau fédéral n’a envisagé de remplacer M’hamed Fakhir et à aucun moment, ce sujet n’a été abordé lors de nos réunions. Ce ne sont que des rumeurs non fondées. De l’intox et de la désinformation », a-t-il martelé.
« Actuellement, il n’y a aucune raison qui puisse nous pousser à agir de la sorte. Nous suivons de près l’évolution de l’équipe nationale. Dans le contrat du sélectionneur M’hamed Fakhir, il y a une série d’objectifs qui doivent être atteints. Parmi ces objectifs figure en bonne place la qualification pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations. Comment voulez-vous qu’on rompe ce contrat alors que rien n’est encore joué ? », s’interroge le vice-président de la FRMF.
M. Aouzal dénonce toutefois « une campagne d’intox visant surtout à saper le moral de l’équipe nationale et son staff technique ».
Depuis le début de la semaine, les rumeurs sur le remplacement du coach national se sont intensifiées. Des noms d’entraîneurs qui auraient été approchés par l’instance fédérale alimentaient les colonnes de certains journaux. D’aucuns ont même évoqué des contacts très avancés avec l’ancien entraîneur de l’équipe nationale Henri Michel, actuellement sous contrat avec le club égyptien Zamalek. Parmi les noms cités figurent aussi celui de l’Allemand Winfried Schäfer ou encore de l’entraîneur du Kawkab de Marrakech, Badou Zaki. 
Récemment, la presse tunisienne a contribué à l’amplification de ces rumeurs. Un journal carthaginois, paru lundi 19 février, a écrit qu’un membre de la FRMF aurait fait le déplacement à Tunis pour entrer en contact avec le sélectionneur des Aigles de Carthage, Roger Lemerre.
Mohamed Aouzal qualifie ces dires d’«absurdes» et se dit stupéfait de lire ce genre d’affirmation. «Il est complètement inconcevable que la fédération cherche à embaucher un nouvel entraîneur sans qu’il y ait au préalable une rupture du contrat qui la lie à l’actuel sélectionneur du Onze national. Tout cela est absurde», poursuit M. Aouzal.
Pour le vice-président de la FRMF, ce genre de question n’est pas à l’ordre du jour surtout qu’il ne reste que quelques semaines avant le prochain match officiel des Lions de l’Atlas dans le cadre des qualifications pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations. Un match qui va opposer en mars prochain l’équipe nationale au Zimbabwe.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *