Quinze cas de dopage détectés aux JO-2008

Le président du Comité international olympique, Jacques Rogge a indiqué que le nombre de cas de dopage aux JO de Pékin pourrait passer à quinze par rapport au cas détectés aux JO-2008. «Au cours des Jeux il y a eu huit cas et sept sont encore dans le pipeline. Le total pourrait donc monter à quinze. Mais nous avançons très prudemment, je m’attends à avoir les résultats d’ici quatre à six semaines», a-t-il indiqué. Jacques Rogge a par ailleurs rappelé souhaiter que les suspensions pour les athlètes convaincus de dopage aux anabolisants ou à l’EPO puissent être portées à quatre ans. Il a en revanche jugé irréaliste une suspension à vie dès la première infraction. «Une telle peine serait cassée par n’importe quel tribunal au monde», a-t-il estimé. Trente-neuf athlètes ont été convaincus de dopage dans le cadre de leur préparation aux Jeux et huit pendant la compétition elle-même, où 4.770 échantillons ont été prélevés. Le CIO a décidé début octobre de procéder à des analyses complémentaires des échantillons de certains athlètes des Jeux, pour y rechercher notamment la Cera, une EPO de troisième génération. Le CIO a indiqué se réserver la possibilité de réexaminer ces échantillons, qui sont stockés au froid, pendant les huit années correspondant à la période de prescription pour une infraction aux règles antidopage.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *