Rabah Madjer limogé

Dix mois après sa nomination à la tête de l’équipe nationale de football d’Algérie, Rabah Madjer, vient d’être limogé par le président de la fédération nationale de football, Mohamed Raouraoua.
La nouvelle a été annoncée mercredi par la presse algérienne. Ladite décision, qui n’est pas encore officielle, devait être annoncée hier en cours de journée par le bureau fédéral. Elle a été prise à la suite de propos jugés «injurieuses et diffamatoires » que l’ex-joueur du FC Porto aurait tenus à la presse à la veille de la rencontre amicale Belgique-Algérie qui a eu lieu le 14 mai dernier, à Bruxelles. Tout a commencé par la publication sur les colonnes du quotidien belge «Le Soir» et l’hebdomadaire algérien «Compétition» des déclarations de Madjer qui qualifiait les dirigeants du football algérien d’ «ignares».
La réaction de l’ex-international algérien n’a pas tardé à venir puisque, quelques jours après, il a démenti avoir tenu de tels propos. À rappeler que Rabah Madjer a été nommé à la tête de la sélection algérienne en juin 2001, juste après son élimination de la coupe du monde 2002. Il avait signé un contrat de cinq ans avec pour principaux objectifs : préparer l’équipe d’Algérie pour la coupe d’Afrique des nations 2004 et la coupe du monde 2006.
Après le limogeage de Madjer, c’est Hamid Zouba, directeur technique national, qui devrait assurer l’intérim, lui, qui a déjà dirigé la sélection algérienne. Pour sa part, le quotidien La Tribune croit savoir que la fédération algérienne souhaiterait engager un entraîneur étranger. Toujours selon la même source, cette dernière serait en contact avec des entraîneurs français, dont Robert Nouzaret, Alain Giresse et Jean-Claude Suaudeau.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *