Rachid Taoussi : «Je vise le titre du championnat sans pression»

Rachid Taoussi : «Je vise le titre du championnat sans pression»

ALM : Quelles sont vos impressions après trois titres remportés?
Rachid Taoussi : Je suis très ému. Dans le parcours d’un entraîneur, c’est rare qu’on puisse remporter trois grands titre dans une période aussi courte. D’ailleurs c’est une première pour l’équipe du Moghreb de Fès de s’adjuger trois prestigieux trophées. Ce succès est amplement mérité pour mon équipe qui va travailler davantage afin de graver son nom dans la cour des grands clubs non seulement nationaux mais également africains.

Est-ce que vous visez le titre du championnat national de cette saison ?
Effectivement. D’ailleurs c’est parmi les objectifs fixés lors de cette saison. Mais, je vise le titre du championnat sans pression. Il reste seulement 11 journées et je pense que c’est jouable pour moi et pour mon équipe. Par contre, je vois qu’occuper de l’une des trois places du podium du classement général du championnat est également une réalisation importante.

Avez-vous perçu vos primes de la Coupe du trône ?
Non je n’ai pas encore reçu ni la prime pour le compte de la Coupe du Trône ni celle des matches du championnat. Et j’attends la prime pour le titre de la Super Coupe aussi.

Comment décrire votre relation avec le président du MAS ?
C’est une très bonne relation entre entraîneur et président.  Marouane Bennani est également un ami.  En plus c’est un bon gestionnaire.

Comment vous attaquez-vous aux éliminatoires de la Ligue des Champions ?
Prochainement, on entamera les éliminatoires de la Ligue des Champions, une formalité que le MAS peut facilement passer et pourrait même la remporter, du fait qu’il a, dernièrement, battu le tenant du titre. Techniquement, mon équipe est prête à travailler davantage pour garder et améliorer son rythme. Le premier match aura lieu en Guinée le 25 mars contre l’équipe Houria Konakry et le match retour dans 15 jours à Féz.

Que pensez-vous du maintien d’Eric Gerets à la tête de l’équipe nationale ?
La reconduction du sélectionneur Belge aux commandes de l’équipe nationale est une décision normale. Eric Gerets doit continuer son travail. Il faut oublier tous les intérêts personnels et les conflits et penser seulement à l’avenir de l’équipe nationale qui doit revenir à nouveau au-devant de la scène sinon internationale, au moins africaine.

Souhaiteriez-vous un jour guider l’équipe nationale ?
Être le sélectionneur à la tête de l’équipe nationale est toujours un  honneur pour moi. J’ai déjà conduit l’équipe nationale en tant qu’adjoint d’Henri Michel. J’aspire à ce qu’un jour ce vœu se réalisera.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *